Agnel portrait 052010
Yannick Agnel, le nouveau cador de la natation française | AFP - MIGUEL MEDINA

Agnel : "Je suis super content"

Publié le , modifié le

L'or et l'argent, ça n'a pas de prix pour Yannick Agnel, nouvelle star de la natation française. Champion d'Europe du 400 m nage libre et vice-champion en relais 4 x 100 m, le Niçois a pris son pied à Budapest. "C'était dur mais je suis super content", a indiqué Agnel.

Q: Pouvez-nous nous décrire cette course qui vous offre votre premier titre seniors ?
R: "C'était dur mais je suis super content. Je savais que l'Allemand Biedermann (2e) avait un gros retour (2e moitié de course), c'est pour cela que j'ai décidé de partir et de faire la course en tête de bout en bout. Evidemment Biedermann revient vite dans les derniers mètres et je m'attendais à une super bagarre dans le dernier 50 m et ça s'est produit. C'est génial d'être resté devant. Comme je savais qu'il fallait passer vite au 200 m, j'ai pris comme base, le 200 m d'Helsinki (aux Europe juniors en juillet). Et après j'ai voulu vivre ma course. Je n'ai regardé personne. De toute façon, j'avais les côtés des lunettes usés et de la buée (sourires). Il y a juste dans les derniers mètres que j'ai jeté un coup d'oeil furtif. Mais globalement, j'ai fait la course pour moi. C'est juste pris du plaisir de vivre ça."

Q: Réalisez-vous que vous venez de battre le champion du monde ? Et que vous a-t-il dit ?
R: "Je savais que gagner était une possibilité après mon titre à Helsinki. Comme ça, je partirai en vacances avec le sourire. Biedermann m'a félicité. On a parlé un peu après la course. C'est un super mec, très fair-play."

Q: La journée ne s'est toutefois pas terminée comme vous l'aviez souhaité avec l'argent du relais 4x100 m libre ?
R: "Le relais c'est toujours la fête, c'est en fin de journée, c'est collectif... On a tous fait de notre mieux. Donner une explication est difficile car nous n'avons pas encore débriefé. Il faut aussi arrêter d'être pessimiste. On peut aussi se réjouir d'obtenir l'argent. (Fabien Gilot et Alain Bernard) étaient déçus, c'est sûr. Ca m'a chagriné pour eux. Mais pour nous (Meynard et Agnel) c'est la première médaille. Il ne faut pas non plus faire tout un flan de ce résultat."

Championnats d'Europe de Natation