portrait Yannick Agnel 08 2010
Yannick Agnel | AFP

Agnel : "J'aurais signé tout de suite"

Publié le , modifié le

Révélation des Championnats d'Europe, Yannick Agnel , 18 ans, a décroché le bronze sur le relais 4x200 m nage libre, une troisième médaille, après l'or sur 400 m libre et l'argent sur le 4x100 m libre, qui lui "donne encore plus envie d'en découdre".

Vous avez décroché votre troisième médaille sur ces Championnats...
"J'ai complété la collection, enfin on a complété la collection. C'était un relais super sympa. Cette médaille a énormément de valeur parce qu'on est un relais jeune, l'embryon d'un relais. La moyenne d'âge c'est 20 ans. Le doyen a 21 ans. Ca augure beaucoup de bonnes choses dans les années qui vont venir. A mon avis, c'est le premier des quelques beaux relais qui nous attendent par la suite. C'est un plaisir et un soulagement. Je vais pouvoir partir en vacances tranquille. Je vais retourner chez mes parents quelques jours, un petit retour aux sources. Je vais essayer de remettre les pieds sur terre."

Qu'avez-vous dit à Paul Biedermann, que vous avez battu en finale du 400 m libre et qui a été plus rapide que vous sur le premier relais ?
"Je lui ai dit: +ça fait un partout+ ! Mais je ne l'ai pas vu de toute la course. Mais c'était une belle course. Faire moins de 1:46 de cette manière-là et lancer le relais pour qu'ensuite on puisse accrocher une médaille de bronze, c'est génial. Je suis un peu déçu d'avoir fait deuxième mais il faut remettre les choses dans leur contexte. C'est quand même 1:45.8. C'est pas trop mal et il y aura d'autres occasions de bien faire."

Que manque-t-il à ce relais pour qu'il gagne ?
"De l'expérience, forcément. Au fur et à mesure, on va prendre de l'assurance et de la vitesse. La cohésion est déjà là en tout cas. Il y a une sacré émulation et c'est vraiment un plaisir de pouvoir nager avec Antton, Clément et +Jem+. C'est un relais qu'on a longtemps délaissé. Aujourd'hui avec les +jeun's+, on prouve qu'il y a quelque chose à faire. Ce n'est pas un appel mais presque."

Que retenez-vous de ces Championnats ?
"C'était assez sympa. Si on m'avait dit que ça se déroulerait comme ça et que ça se terminerait comme ça, j'aurais signé tout de suite. C'est vraiment génial et je suis super heureux de pouvoir repartir avec le sourire. J'ai découvert des personnes en or. Par exemple, Paul Biedermann. Et pas mal d'autres gens. J'ai appris les us et coutumes du haut niveau. Ca a été un plaisir tout au long de cette semaine. J'espère pouvoir renouveler ça dans pas très longtemps."

Vous avez aussi découvert la notoriété...
"Certainement. Au moins auprès de Paul (Biedermann). On va pouvoir se bagarrer par compétitions interposées. Ca va être assez sympathique tout au long de l'année prochaine."

Et que retenez-vous de vous sur cette compétition ?
"Je retiens que je serai capable de tenir tête à des grands. Je ne pensais pas pouvoir le faire avant d'arriver ici. Je l'avais dans la tête et c'est vrai qu'une fois qu'on est en chambre d'appel et dans l'eau, c'est autre chose. Pouvoir jouer avec les grands de la natation internationale, c'est fabuleux. Maintenant que j'ai goûté à ça, j'ai encore plus envie d'en découdre. On verra bien comment ça va se passer par la suite."

AFP

Championnats d'Europe de Natation