Mélina Robert-Michon
Mélina Robert-Michon jubile | Sergio Moraes - Reuters

Zurich : Le programme du samedi 16 août

Publié le , modifié le

L’avant-dernier jour des championnats d’Europe d’athlétisme, ce samedi, sera marqué par les finales de Renaud Lavillenie (perche) et de Mélina Robert-Michon (disque) qui peuvent prétendre à l’or. Les équipes tricolores de relais tenteront elles de sortir indemnes des qualifications.

L’athlète du jour : Mélina Robert-Michon

Médaillée d’argent lors des derniers championnats du monde, Mélina Robert-Michon avait su se sublimer au bon moment. Elle avait en effet attendu Moscou pour réussir le meilleur lancer de sa carrière (66,28m) et créer la surprise en montant sur le podium. Se montrera-t-elle aussi opportuniste ce samedi à Zurich? Elle devra cette fois-ci répondre aux attentes, car la Française fait désormais partie des favorites. 

Vendredi, lors des qualifications, la discobole tricolore a parfaitement tenu son nouveau statut. Un seul lancer (63,62m), meilleur encore que celui qui lui avait permis de conserver son titre de championne de France en juin dernier, lui a en effet suffi à valider son billet pour la finale. Le défi qui se présente devant Robert-Michon est pourtant de taille, et se résume en une rivale : Sandra Perkovic, championne olympique, du monde et d’Europe en titre. 

Les principaux engagés : Lavillenie, Lemaitre, Soumaré, Hurtis

Après le marathon dames le matin, les Français chercheront à poursuivre la moisson de médailles par l’intermédiaire de Renaud Lavillenie et des équipes de relais. Le premier, maître de sa discipline, est l’immense favori du concours de la perche (15h00), et tout autre résultat que l’or serait vécu comme un échec par le Charentais. Jeudi, après un essai de chauffe, il avait très facilement franchi 5,60m. Il sera accompagné par son jeune compatriote Kevin Ménaldo (22 ans), qui vivra la première finale continentale de sa carrière.

Par la suite, ce sont les entrées en lice des équipes de relais qui seront à surveiller, car elles représentent toutes de jolies chances de médailles. Le 4x100m messieurs sera emmené par Christophe Lemaitre, le 4x100m dames par Myriam Soumaré, et le quatuor du 4x400m dames, surprenant quatrième des derniers Mondiaux à Moscou auquel s’est depuis greffé Muriel Hurtis, tentera de créer la sensation en montant sur la boîte.

Le chiffre : 6

En février dernier, Renaud Lavillenie battait le mythique record du monde de Sergueï Bubka en passant un saut à 6,16m. Le Français n’aura pas besoin de passer un tel saut pour s’adjuger un troisième titre continental ce samedi, mais il garde dans un coin de la tête le record de la compétition : une barre à 6 mètres franchie par Rodion Gataullin, il y a vingt ans à Helsinki. "Je peux légitimement ambitionner de le battre si les conditions sont bonnes, assure-t-il. Mais il ne faut pas se tromper d’objectif. Il s’agit de remporter d’abord le concours".

Le programme du jour :

09h00: marathon dames (finale)
---
15h00: marteau messieurs (finale)
15h03: perche messieurs (finale)
15h10: relais 4x100 dames (séries)
15h35: relais 4x100 m messieurs (séries)
16h05: 800 m dames (finale)
16h20: relais 4x400 m dames (séries)
16h40: triple saut dames (finale)
16h45: disque dames (finale)
16h48: relais 4x400 m messieurs (séries)
17h15: 400 m haies dames (finale)
17h40: 5000 m dames (finale)

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer