Bercy 2011 60m Christophe Lemaitre
Christophe Lemaitre lors de sa série du 60 m | AFP - Franck Fife

Tous en demi-finales !

Publié le , modifié le

Les quatre Français engagés sur le 60m, se sont qualifiés pour les demi-finales des Championnats d'Europe d'athlétisme à Paris-Bercy. Véronique Mang a montré la voie en terminant deuxième de la première série (7.27). Myriam Soumaré s'en est inspirée dans la 3e série en 7.27. Côté messieurs, pas de problème pour Martial Mbandjock, deuxième de la deuxième série (6.66). Très attendu, Christophe Lemaitre a même établi le meilleur temps de la matinée (6.59).

Il existe toujours une petite crainte lorsque l’on dispute une compétition devant son public, celle de ne pas le décevoir. Epreuve reine de la compétition, le sprint court (60m en salle) a toujours eu une place à part. Pour cette raison, Véronique Mang, première Française à concourir en séries avait un petit poids supplémentaire sur les épaules, celui de montrer la voie à ses compatriotes. Celle qui a avoué visé rien d’autre que la première place lors de ces Championnats d’Europe, s’est contentée de la deuxième place (7.27), derrière la Norvégienne Ezinne Okparaebo (7.21).

Myriam Soumaré a signé le même temps que Mang (7.27). "Je suis contente du chrono, surtout à 10 heures du matin. il n'est pas facile de se sentir bien réveillée à cette heure, mais j'ai pris du plaisir à courir", a-t-elle déclaré. La championne d’Europe du 200m a même terminé ex aequo avec l’Ukrainienne Stuy. "Le seul objectif était de décrocher sa place pour la course suivante, c'est fait", a-t-elle lancé. En revanche, l'athlète s'est dite très déçue par son temps de réaction qu'elle a jugé "très mauvais" (0.227), "mais je vais travailler ça pour cet après-midi", a-t-elle affirmé. Si les Françaises ont été au rendez-vous, les Ukrainiennes n’ont pas eu à se plaindre, avec trois athlètes vainqueur de trois séries sur quatre, avec Olesya Povh (7.18), Hrystyna Stuy (7.27), et Mariya Ryemyen (7.17). Les médailles seront difficiles à aller chercher…

Lemaitre signe le meilleur temps

Si le Suisse Pacal Mancini avait donné le ton en signant son meilleur temps de la saison (6.61) dans la première série masculine, cela n’a pas eu l’air d’inquiéter les autres compétiteurs, à commencer par Martial Mbandjock. Le natif de Roubaix est entraîné depuis l’automne par un certain Maurice Greene, double champion olympique, quintuple champion du monde, et accessoirement toujours détenteur du record du monde sur 60m (6.39)… Avec ses 6.66, Mbandjock n’a pas eu à rougir de la comparaison avec son coach, même s’il a dû se contenter du deuxième temps de sa série, derrière le Portugais Obikwelu (6.61).

Christophe Lemaitre n’a pas failli. Malgré un problème technique qui a retardé à deux reprises le départ de la course, le détenteur du record de France sur 100m (9.97) est resté concentré et a passé ce premier test haut la main. « Cette série, c’était sans doute le plus dur pour moi », a-t-il convenu. En 6.59, le Savoyard a tout simplement signé le meilleur temps des séries. Et le Lemaitre a prévenu que « dès la demi-finale, le chrono va être déjà bien meilleur ». Heureux de participer à une telle compétition en France, l’athlète de 20 ans a lancé qu’il avait « plus envie que d’habitude d’aller chercher une médaille ». Déception en revanche pour le tenant du titre, Dwain Chambers, a terminé troisième de la cinquième et dernière série en 6.71.

Voir la video

Voir la video

Romain Bonte