Cindy Billaud Zurich séries
Cindy Billaud (à droite) lors des séries du 100m haies | AFP - Olivier Morin

Myriam Soumaré meilleur temps des séries du 100m

Publié le , modifié le

Avec le deuxième temps des séries, la Française Cindy Billaud, favorite de l'épreuve, s'est qualifiée en "patronne" pour les demi-finales du 100 m haies des Championnats d'Europe de Zurich, en survolant mardi matin la 1re série en 12"75. Bon démarrage également du côté de la sprinteuse Myriam Soumaré qui a fait forte impression en réalisant le meilleur temps des séries du 100m en 11"03.

Billaud se met en jambes

Avant de remettre ce soir les pointes pour les 1/2 finales du 100m haies, Cindy Billaud a fait belle impression lors des séries. "Mon but était de gagner. C'est une bonne piste, neuve. Maintenant, je vais aller manger et me reposer, gérer au maximum en attendant les demi-finales ce soir", a indiqué Billaud, avant de se soumettre à un contrôle antidopage. Mais si Billaud a couru vite, sa principale rivale la Britannique Tiffany Porter a été encore plus forte en dominant la 4e et dernière série avec le meilleur temps, 12"69, en dépit d'un vent défavorable de 2 m/s. Attention la nouvelle co-détentrice du record de France de la disciplines est prévenue...

Soumaré voulait frapper fort

Myriam Soumaré n'est pas là non plus pour faire de la figuration sur 100m ! Elle l'a donc prouvé dès les séries. Malgré un vent légèrement contraire (-0,4 m/s), Soumaré a poursuivi son effort jusqu'au bout pour remporter la quatrième série magistralement. "C'était important d'avoir le meilleur temps des séries. J'ai couru à fond jusqu'au bout car il faut se mettre en confiance. L'objectif était de frapper un grand coup, de mettre la pression sur les adversaires", a-t-elle confié. L'autre grande favorite, la Néerlandaise Dafne Schippers, a elle aussi marqué les esprits. Victorieuse de sa série sans forcer en 11 sec 10/100e, l'heptathlonienne passée au sprint cette saison a jugé sa course "solide". 

Mekhissi ne prend aucun risque

Pas de problème non plus du côté de Mahiedine Mekhissi, double tenant du titre (2010, 2012), le Rémois s'est qualifié facilement pour la finale du 3000 m steeple en terminant cinquième (8:33.44), relevé, de la seconde série. "Sincèrement, avec l'expérience, je me suis aperçu que ça ne servait à rien de courir vite en série. Il faut courir à l'économie pour garder de l'énergie", a expliqué Mekhissi, double vice-champion olympique de la discipline. Mekhissi est également engagé sur 1500 m, avec des séries vendredi en fin de matinée et une éventuelle finale dimanche. Contrat rempli également pour le second Français engagé, Yoann Kowal, qui s'empare de la quatrième place de la première série (8:36.27).

Rapinier, Compaoré et Bucki également en finale

Dans les autres disciplines, c'est passé également pour Yoann Rapinier et Benjamin Compaoré pour la finale du triple. Compaoré et Rapinier ont réalisé respectivement les 2e et 4e performances
des qualifications, avec 16,83 et 16,80 m, à la hauteur de la réputation de l'école française en l'absence de Teddy Tamgho, champion du monde 2013 à Moscou. Grand sourire également du lancer du poids avec la belle qualification de Gaëtan Bucki pour la finale qui se déroulera ce soir. Le lanceur a réalisé un jet à 20m21 synonyme de record personnel pour l'athlète. 

Gilles Gaillard

Championnats d'Europe d'Athlétisme