Lemaître indoor 022011
Christophe Lemaître sur le 60 m en salle | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Lemaître : "Le titre est jouable"

Publié le , modifié le

Champion d'Europe du 100 m, Christophe Lemaître s'attaque à un nouveau défi, le 60 m en salle. Un défi de taille pour ce sprinter réputé pour produire son effort à partir de 60 m. Qu'importe puisque le Français croit en ses chances de podium, voire de titre devant son public à Bercy. "Je vais faire comme à Barcelone (Championnats d'Europe), je vais rester concentré, je ne vais pas faire attention aux enjeux", a indiqué Lemaître avant la compétition.

Q: Dans quel état d'esprit abordez-vous ces Championnats ?
R: "Je me présente serein, j'ai totalement confiance en mes chances de médaille. Je sais très bien que je peux faire un podium. Après pour le titre, il y a Chambers qui est un grand habitué en salle et qui est vraiment un très bon partant. Il faudra que je me batte à fond, que je courre plus vite que cet hiver, que je batte mon record (6.55) si je veux avoir une chance pour le titre."

Q: Le titre est-il jouable ?
R: "Oui, le titre est jouable. A l'heure actuelle, on est pas loin, on est juste à côté au niveau des bilans. Mais les bilans je sais que ça ne veut rien dire. Une finale se joue sur une seule tentative. Le gros favori c'est Chambers. Moi, je vais faire comme à Barcelone (Championnats d'Europe), je vais rester concentré, je ne vais pas faire attention aux enjeux. Qu'importe les favoris ou les chronos, je vais tout donner. Il faudra que j'aille plus vite que ce que j'ai fait cet hiver (6.58). Je pense que 6.50 c'est jouable. J'ai intérêt à élever mon niveau. Et ne pas être largué dès le départ. J'avais fait un mauvais départ à Barcelone, il faut à tout prix ne pas refaire la même erreur."

Q: Avez-vous fait un travail spécifique sur les départs ?
R: "On a travaillé samedi dernier et mardi sur les premiers appuis et la mise en action. On a relevé des défauts qu'on a essayé de corriger. On a constaté que dans les blocks je me penche trop vers l'avant. J'ai travaillé pour être bien droit. J'ai vraiment retrouvé une bonne sensation de vitesse, d'aller vers l'avant, d'être très dynamique. On va voir ce que ça va donner sur ces championnats d'Europe. Je ne peux pas dire que ça va forcément marcher mais je pense que ça peut me permettre d'aller plus vite cet hiver."

Q: Le 60 m est une course que vous aimez ?
R: "J'aime bien le 60 m mais pas autant que le 100 m. C'est pas forcément ma spécialité mais c'est quand même intéressant pour préparer les départs pour cet été. C'est un vrai enjeu pour moi. J'ai envie de faire une grande perf, une belle médaille d'or. J'ai encore tout à prouver cet hiver. J'ai un coup à jouer."

Q: Ressentez-vous une pression de courir devant votre public à Paris ?
R: "Ca va être plutôt excitant de courir à domicile parce qu'il va y avoir un public gonflé à bloc pour soutenir l'équipe de France. Ca peut être vraiment le +boost+ que je peux avoir par rapport à mes adversaires. J'ai hâte d'y être, pour une fois que j'ai la chance de faire un championnat à domicile. Je suis content de retrouver le plaisir de courir dans un championnat international, surtout à Paris. C'est une occasion que je ne voulais pas rater."

AFP