Bercy 2011 triple saut Lamantia
L'Italienne Simona Lamantia championne d'Europe du triple saut | AFP - Eric Feferberg

La Mantia et Avdeyeva émergent, Farah et Ukhov confirment

Publié le , modifié le

Si l'Italienne Simona La Mantia est la nouvelle reine du triple saut européen, tout comme la Russe Anna Avdeyeva au poids féminin, le Britannique Mo Farah, sur 3000m, et le Russe Ivan Ukhov, en hauteur, ont conservé leur titre.

L'Italienne Simona La Mantia a donc remporté à 27 ans son premier titre majeur avec l'or du triple saut, confirmant la médaille d'argent aux +Europe+ en plein air l'été dernier à Barcelone. Avec un nouveau record personnel indoor (14,60 m au 2e essai), la Palermitaine a tourné la page de plusieurs années difficiles de blessures et de doutes. La Mantia offre sa première médaille à la Squadra. La Mantia a devancé en finale la Russe Olesya Zabara (14,45 m) et la Slovaque Dana Veldakova (14,39 m). "Pendant la finale, je n'ai pensé qu'à moi pas à mes rivales. C'est le deuxième meilleur résultat de ma carrière en salle ou plein air. J'ai donc montré que ma victoire à Barcelone (Euro-2010) n'était pas le seul moment de gloire de ma carrière."

De son côté, la Russe Anna Avdeyeva est devenue championne d'Europe en salle du lancer du poids. Avec un jet à 18,70 m, Avdeyeva a devancé les Allemandes Christina Schwanitz (18,65 m) et Josephine Terlecki (18,09 m). A 25 ans, la championne d'Europe juniors en plein air (2003) glane son premier grand titre international, elle qui avait du se contenter d'une sixième place deux ans plus tôt en Italie. La saison dernière, elle avait échoué au pied du podium du Mondial indoor avant de ramener une médaille de bronze de l'Euro en plein air à Barcelone. Avec son jet victorieux, réalisé à son deuxième essai, la Russe prive l'Allemagne d'un doublé or-argent comme l'avaient réalisé la veille les messieurs. "Je voulais vraiment une médaille et bien sûr je rêvais de l'or. Après mes 18,70 m au deuxième essai, j'étais tellement contente que je n'arrivais pratiquement plus à me concentrer sur mes autres lancers.", a-t-elle indiqué. La Française Jessica Cérival termine au pied du podium, à la 4e place, avec un jet de 17m82 réalisé à son dernier essai. A noter que sur le 400m féminin, c'est la Tchèque Denisa Rosolova qui est devenue championne d'Europe.

Le Britannique Mo Farah a lui conservé son sur 3000 m. Farah s'est imposé en finale en 7 min 53 sec 00/100 devant l'Azerbaïdjanais Hayle Ibrahimov (7:53.32) et le Turc Halil Akkas (7:54.19). "Ce n'était pas facile, j'ai dû puiser dans mes ressources", a déclaré le champion d'origine somalienne après avoir pris les commandes de la course au 6e tour puis repoussé l'assaut final de Ibrahimov, conquête éthiopienne de l'athlétisme azerbaïdjanais. A 27 ans, Farah a étoffé son palmarès continental déjà riche des titres européens en plein air sur 5000 et 10.000 m et d'un record d'Europe en salle du 5000 m établi le mois dernier. Les Français Yohan Durand et Florian Carvalho ont pris les 7e et 8e places.

Enfin, le Russe Ivan Ukhov a conservé sa couronne en hauteur. Avec un saut à 2,38 m, Ukhov a battu en finale le Tchèque Jaroslav Baba (2,34 m) qui devance aux essais le Russe Aleksander Shustov. Assuré de la victoire, Ukhov, 24 ans, a demandé ensuite une barre à 2,44 m mais échoué à trois reprises contre le record du monde en salle (2,43 m) détenu par le Cubain Javier Sotomayor depuis 1989. Ukhov, qui s'est offert la meilleure performance mondiale en salle de l'année, avait conquis l'an dernier le titre mondial indoor et la médaille d'argent à l'Euro en plein air à Barcelone. "Je suis dans une forme pour battre le record du monde cette saison et je voulais le battre (3 échecs à 2,44 m). Malheureusement, il y a eu trop d'essais dans ce concours et je n'ai pas gardé d'énergie jusqu'à la fin."

Gilles Gaillard