Championnats d'Europe en salle: de l'argent pour Martinot-Lagarde

Championnats d'Europe en salle: de l'argent pour Martinot-Lagarde

Publié le , modifié le

Le Français Pascal Martinot-Lagarde a décroché la 2e place du 60 m haies des championnats d'Europe en salle vendredi à Belgrade, remporté par le Britannique Pozzi. La journée a été marquée également par le record du monde junior réalisé par Melvin Raffin au triple saut.

Dans l'épreuve-phare de la journée, le tenant du titre Pascal Martinot-Lagarde a décroché la première médaille française aux Championnats d'Europe en salle sur le 60 m haies hommes, remporté par Andy Pozzi. Le Britannique, qui détenait le meilleur temps de la saison en 7.43 secondes, s'est imposé en 7.51 secondes devant Martinot-Lagarde (7.52) et le Tchèque Petr Svoboda (7.53). Deux autres Français, Garfield Darien (4e) et Aurel Manga (5e) échouent au pied du podium.  

Vidéo : la finale du 60m haies 

"C'est un gros kiff, a réagi Martinot-Lagarde. Je voulais l'or, comme toujours je vise haut, je ne connais personne sur cette planète qui souhaite être deuxième. J'étais venu pour gagner, je me suis battu avec les armes que j'avais mais avant de venir, j'ai eu des alertes physiques (ischio-jambiers gauche, ndlr). Dans le contexte de peur de blessure, c'est presque une victoire. L'adrénaline m'a aidé, a-t-il ajouté. J'ai eu une grosse alerte après la dernière haie et avant la ligne, la douleur est redescendue, j'espère qu'il n'y a rien."

Avec cette 6e médaille en indoor depuis 2012, Pascal Martinot-Lagarde  en tout cas justifié son étiquette de "spécialiste de la salle"."Je vais devoir finir par me l'avouer, même si mon coeur est au 110 m haies, la discipline olympique, a-t-il convenu. Mais dès que je porte le maillot français, salle ou pas salle, j'ai envie de l'emmener sur la première marche du podium."

Raffin, la belle surprise

Dans le clan tricolore, la belle surprise est venue du triple sauteur Melvin Raffin, 18 ans, qui a fait sensation lors des qualifications. Raffin a profité de cette belle performance pour améliorer le record du monde juniors en salle (17,20 m), record qui appartenait depuis 1985 à l'Allemand Volker Mai (17,14 m), juste avant d'être détrôné à son tour par un autre Allemand Mex Heb (17,52 m). Raffin est évidemment en position très favorable pour aller chercher l'or européen. 

Vidéo: Le triple-saut de Melvin Raffin 

Gueï revient de loin...

Chez les dames, Floria Gueï, la leader de l'équipe de France, s'est qualifiée sans souci pour la finale du 400 m. elle a dominé sa demi-finale en 52 secondes 20. Disqualifiée dans un premier temps en série après avoir heurté la Tchèque Denisa Rosolova, victime d'une violente chute, la vice-championne d'Europe du 400 m en plein air et chef de file du relais 4x400 m sacré à l'Euro-2015 en salle, avait été repêchée après un appel du clan français. La finale du 400 m dames aura lieu samedi.

Vidéo: la demi-finale du 400m de Floria Gueï

Après son titre l'an passé à Amsterdam sur le 100m haies, Cindy Roleder a gagné une deuxième couronne continentale sur le 60m haies. Elle s'est imposée en 7"88 devant la tenante du titre, la Biélorusse Alina Talay (7"92) et sa compatriote Pamela Dutkiewicz (7"95). Autre fille à l'honneur, la championne olympique Nafissatou Thiam, star attendue de cet Euro. La Belge n'a pas manqué le coche sur le pentathlon en dépit d'un plateau plutôt relevé et seulement deux sorties cet hiver. Elle a effectué une démonstration et n'est pas passée loin de la meilleure performance de l'histoire (5013) après avoir notamment battu deux records personnels sur le 60 m haies et la hauteur.

 A la perche, le titre est revenu au Polonais Piotr Lisek, 24 ans, qui a décroché le premier grand titre de sa carrière, avec une barre à 5,85 m. Seul homme à avoir passé 6 m cette saison et grand favori du concours en l'absence du recordman du monde français Renaud Lavillenie (6,18 m), forfait sur blessure, Lisek a justifié son statut mais a dû batailler ferme pour s'imposer au nombre d'essais devant le Grec Konstadinos Filippidis (argent, 5,85 m) et son compatriote Pawel Wojciechowski (bronze).  

Christian Grégoire