Glasgow 2019 : Mélanie Henique vice-championne d'Europe sur 50 m nage libre

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
Mélanie Henique
La joie de la nageuse française, Mélanie Henique. | ANDY BUCHANAN / AFP

Nouvelle médaille aux Championnats d'Europe de natation en petit bassin pour Mélanie Henique. Titrée sur le 50 m papillon et sur le relais 4x50 m nage libre, ainsi qu'en bronze sur le relais mixte 4x50 m nage libre, la Française a ajouté ce dimanche une médaille d'argent à sa collection en prenant la deuxième place de la finale du 50 m nage libre. Henique, qui s'est offert au passage le record de France de la discipline en 23"66, termine à un un dixième de la Russe Maria Kameneva. Beryl Gastaldello finit huitième de cette finale.

Il n'y aura pas de nouveau titre en individuel pour Mélanie Henique mais la nageuse française a conclu ces championnats d'Europe de natation petit bassin de fort belle manière. Si elle n'a rien pu faire face à la puissance de la Russe Maria Kameneva, déjà très forte lors des demi-finales du 50 m nage libre et sacrée pour la première fois, la Tricolore a impressionné, dans la lignée de ce qu'elle a montré toute cette semaine dans le bassin de Glasgow. Un chrono canon de 23"66, rabotant de 15 centièmes le record de France de Beryl Gastaldello (23"81), une médaille d'argent et voilà Henique de nouveau sur les podiums, après ses sacres sur le 50 m papillon et sur le relais 4x50 m nage libre, ainsi qu'en bronze sur le relais mixte 4x50 m nage libre.

Mélanie Henique, qui avait connu un trou d'air en ne se qualifiant pas pour les Mondiaux 2019 en grand bassin, a de nouveau confirmé son retour en forme, à sept mois des Jeux Olympiques de Tokyo. Jamais montée plus haut que sur la troisième marche des podiums, aussi bien en petit qu'en grand bassin, avant d'arriver à Glasgow, la sprinteuse repart d'Ecosse le tour de cou lesté de quatre médailles continentales et la jauge de confiance proche des 100%. Même la sixième place lors du relais 4x50 m 4 nages pour conclure ces Championnats d'Europe n'aura pas de quoi ternir le large sourire de Mélanie Hénique.

Gastaldello et Grousset au pied du podium

Le sentiment sera probablement identique du côté de Beryl Gastaldello, malgré une dernière journée en demi-teinte. Huitième de cette finale du 50 m nage libre, il lui aura manqué un petit dixième pour aller s’offrir un premier titre en individuel à Glasgow. Quatrième de la finale du 100 m papillon, la Française a répondu présente lors de cette finale avec un nouveau record personnel en 56"55. Deuxième à mi-course, elle avait tous les arguments pour s’inviter sur le podium. Stakhanoviste des bassins cette semaine, avec 19 courses (séries comprises) en cinq jours, il aura sans doute manqué un peu de fraîcheur à Gastaldello pour mettre un peu plus de paillettes sur des Championnats d'Europe réussis, avec 3 médailles d'argent (100 m nage libre, 50 m papillon, 50 m dos) et deux breloques en relais dont l'or sur 4x50 m nage libre.

Il est l’un des nouveaux visages de la natation française et repart lui aussi de Glasgow avec le sourire. Pour sa première finale internationale en individuel, Maxime Grousset, 20 ans, a montré qu’il avait déjà tout d’un grand. Très en vue lors du relais mixte 4x50 m nage libre (avec une médaille de bronze à la clé), il s'est offert ce dimanche un nouveau record personnel sur 100 m nage libre en 46"54, et une 4e place qui, si elle aurait un goût de trop peu pour beaucoup, montre qu’il faudra compter sur le Néo-Calédonien pour les prochaines échéances. Troisième après 50 mètres, le jeune français n’a pas pu maintenir l’allure sur la deuxième partie de course. Il termine à une seconde du grand favori Vladimir Morozov, au-dessus du lot et titré pour la troisième fois sur la distance. Alessandro Miressi et Vladislav Grinev complètent le podium.

Championnats d'Europe de Natation