Yohann Diniz

Yohann Diniz forfait à Berlin : "J'ai fait des examens vendredi et les résultats sont sans équivoque"

Publié le , modifié le

Il ne sera pas présent à Berlin cette année. Le triple champion d'Europe du 50 km marche a une "fracture de fatigue au niveau du bassin". Il ne pourra donc pas concourir aux Championnats d'Europe d’athlétisme à Berlin, du 7 au 12 août prochain. D'après la Fédération française d'athlétisme qui a annoncé la nouvelle ce lundi après-midi, les "délais de consolidation sont incompatibles avec une épreuve qui se déroulera le 7 août". L'athlète s'est confié à Francetv sport sur cette douleur qui lui a déjà valu 2 mois d'arrêt en décembre 2017.

Du repos exclusivement. C'est ce dont aura besoin Yohann Diniz pour se défaire de sa "fracture de fatigue au niveau du bassin". Un problème physique qui empêche le triple champion d'Europe du 50km marche de participer aux Championnats d'Europe d'athlétisme de Berlin, à suivre sur France télévisions du 7 au 12 août prochain. La fédération française d'athlétisme a annoncé par voie de communiqué ce lundi que les "délais de consolidation sont incompatibles avec une épreuve qui se déroule le 7 août". 

Et pour cause. Le Rémois explique avoir ressenti cette douleur en fin de semaine dernière... Soit à une semaine tout pile de son épreuve. "C'est au niveau des adducteurs, ce qui m'empêche d'avoir un geste précis. J'ai une gène qui devient au fur et à mesure une douleur qui engendre de mauvais gestes, voire une mauvaise technique...", détaille l'athlète. Avant d'ajouter que "l'athlétisme, c'est de l'horlogerie". 

"En ce moment, les entraînements sont extrêmes et la déshydratation constante"

Dans la plupart des cas, une fracture de fatigue est, comme son nom l'indique, dû à un surmenage physique. Yohann Diniz voit d'autres raisons à ce mal : "En ce moment, les entraînements sont extrêmes et la déshydratation constante. Les cellules ne se régénèrent pas. Ce qui fait que l'on récupère moins vite. Je ne suis d'ailleurs pas le seul puisque c'est arrivé à Christophe (Lemaitre) ! Pour ma part, il y a aussi eu surement la répétition du geste et comme c'était une phase personnelle délicate pour moi cela n'a pas arrangé les choses".

Cette douleur, Yohann Diniz la connait bien. En décembre 2017, l'athlète s'est déjà fait une fracture de fatigue de la symphyse pubienne. Résultat : 2 mois d'arrêt. Alors pour cette fois, le champion a eu le bon réflexe : "J'ai fait des examens vendredi et les résultats sont sans équivoque. Les délais normaux de consolidation sont de quatre semaines mais il me faut au moins huit semaines pour espérer être rétabli !", a indiqué l'athlète qui a soufflé cette année ses 40 bougies. 

"Matej Toth est le grand favori"

Alors repos obligé pour le quadragénaire. L'occasion de s'occuper "de ses enfants en vacances" et de "lire beaucoup". "Et de faire des petites balades", ajoute tout de même le sportif qui reprendra l'entrainement dès que son corps l'y autorisera. "Je ne sais encore pas précisément ce qui est prévu pour la reprise mais je pense qu'on fera un travail physique pour consolider la zone". 

Mais pas question de louper la compétition. Les Championnats d'Europe, il les suivra bien attentivement : "Je serai bien sûr derrière l'équipe de France et tous ses athlètes pendant les championnats d'Europe, que je compte bien suivre de près". Et il forcément est une épreuve que le marcheur ne loupera sous aucun prétexte : le 50 km marche. Il nous partage son pronostique : " La course sera pour Matej Toth, le champion olympique. Il sera le grand favori. C'est le seul titre qui lui manque et il le mérite". Et le triple champion d'Europe de conclure spontanément : "Mais sur un 50 km, c'est jamais le favori qui remporte la course !" Le champion du monde le sait mieux que personne. En 2020 à Tokyo, il tentera de décrocher le seul titre qu'il n'a pas réussi à décrocher; l'or olympique. "Pour la dernière course de ma carrière". 

Chloé Joudrier

Championnats d'Europe d'Athlétisme en salle 2019