Mark Cavendish
Mark Cavendish, vainqueur au sprint devant Philippe Gilbert | AFP - NATHALIE MAGNIEZ

Cavendish, roi de Bretagne

Publié le , modifié le

Mark Cavendish (HTC) a remporté au sprint la 5e étape du Tour de France entre Carhaix et le Cap Fréhel devant Gilbert (Omega Pharma-Lotto) et Rojas (Movistar). Pas de changement au général mais de nombreux coureurs, parmi lesquels Alberto Contador, ont chuté sur les routes de Bretagne.

Pour beaucoup, les routes chaotiques et l'arrivée au Cap Fréhel étaient trop dures pour un sprinteur pur comme Mark Cavendish. Le Britannique, piqué au vif par un début de Tour compliqué, a cloué le bec à tous ses détracteurs en remportant, en costaud, son seizième succès dans La Grande Boucle. A 26 ans, la performance est de taille. Au terme d'un sprint royal, lancé par Boassen-Hagen et relayé par Philippe Gilbert, Mark Cavendish a surgi à l'extrême droite de la route pour coiffer le Belge d'un boyau !

Le Français Tony Gallopin, un néophyte du Tour, a pris la quatrième place devant le Gallois Geraint Thomas et l'Allemand Andre Greipel. Un autre Français, Thomas Voeckler, a été rejoint à seulement 1700 mètres de la ligne. Sous l'effet du vent et d'un peloton nerveux sur les petites routes de Bretagne à l'approche du littoral, une succession de chutes se sont produites en cours d'étape, la principale contraignant le Slovène Janez Brajkovic à l'abandon au Km 71. Quelques instants plus tard, le vainqueur sortant, l'Espagnol A1berto Contador, s'est retrouvé lui aussi à terre. Le maillot déchiré sur le dos, il a changé de vélo et a réintégré un petit groupe comprenant notamment le Néerlandais Robert Gesink, attardé par une chute précédemment, pour reprendre sa place dans le peloton.

Boonen au courage

A 62 kilomètres de l'arrivée, le Belge Tom Boonen est resté au sol pendant plusieurs minutes. Touché notamment à l'épaule droite, il est remonté sur le vélo afin de terminer l'étape dans les délais. Le champion du Danemark Nicki Sörensen a chuté lui aussi par la suite, apparemment à cause d'une moto, mais a pu repartir. Tout comme, dans la première moitié du parcours, le Britannique Bradley Wiggins, le champion de France Sylvain Chavanel, les Américains Levi Leipheimer et Chris Horner. Le champion de France du contre-la-montre, Christophe Kern, a pour sa part jeté l'éponge après la mi-course. L'Alsacien souffrait d'une tendinite au genou gauche.

Sous un ciel typiquement breton, alternant soleil et nuages, l'échappée du jour a été menée dès le 4e kilomètre par l'Espagnol Ivan Gutierrez, déjà à l'avant deux jours plus tôt, avec les Français Anthony Delaplace, Sébastien Turgot et Tristan Valentin. Le quatuor a compté plus de cinq minutes d'avance (Km 45) avant d'être rejoint à 45 kilomètres de l'arrivée. A l'initiative de Jérémy Roy, un duo français a tenté sa chance à 32 kilomètres de la ligne. Roy et Voeckler, qui l'a suivi sans attendre, ont résisté jusqu'à l'approche de l'arrivée à la chasse conduite vivement par l'équipe HTC relayée par la formation du maillot jaune.

Voir la video

Julien Lamotte