Sandy Casar fdj 2012
Sandy Casar | AFP-Benies

Casar: "C’est une déception"

Publié le , modifié le

Le leader de la formation FDJ s’es illustré lors de la 14e étape, en faisant partie des 11 échappés du jour, mais il a finalement terminé troisième.

Quel sentiment vous anime après cette étape ?
- C’est une déception. On est dans l’échappée, et c’est pour gagner. Il y avait 11 coureurs échappés, et 11 coureurs qui pouvaient gagner. Nous sommes tous partis en costauds, et après dans le final, ça s’est regardé, j’ai eu un petit moment d’hésitation et Luis Leon Sanchez est sorti. Derrière on s’est assez bien organisé, et assez vite, mais il a creusé l’écart malgré tout. Il était très fort.

Peter Sagan était encore là et il a pris le dessus sur vous dans le sprint…
- Je ne connaissais pas de trop, donc je ne voulais pas attaquer de trop loin. Je ne savais pas si j’allais avoir assez de force pour aller jusqu’en haut. Après, j’ai tenté. Ce qui m’a étonné, c’est que je pensais voir Sanchez ou Gilbert qui allait revenir dans la descente, et première rentrée, c’est finalement Sagan. J’aurais espéré qu’ils se regardent derrière, et que je puisse reprendre du temps à ce moment là.

On a pourtant senti que vous aviez les jambes aujourd’hui…
- Cela faisait deux jours que je n’étais pas très bien. Au moins on aidait Thibaut à bien se placer. Il est là au général (10e à 8’51). Je n’ai pas pu trop l’aider, mais dans les prochains jours on l’aidera on va essayer de garder cette dixième place.

Avez-vous souvent vu des clous sur la route lors des compétitions ?
- Non c’est rare, c’est très rare de voir des gens jeter des clous sur la route. Mais ça arrive. Je n’étais pas au courant car j’étais à l’avant de la course. Nous on n’a rien eu, mais on verra cela ce soir. C’est triste pour la course de voir des choses pareilles.

Casar déçu à l'arrivée

Voir la video

Romain Bonte