Klauss-Pêché iront Londres

Publié le , modifié le

Gauthier Klauss et Matthieu Pêché ont décroché jeudi le premier billet pour les JO de Londres, en canoë biplace, forçant les vice-champions du monde, Fabien Lefèvre et Denis Gargaud, à tout miser sur leur seconde petite chance vendredi aux sélections nationales de slalom à Pau.

"On est les premiers sélectionnés, c'est bon, c'est bon, c'est bon !",  jubilait Gauthier Klauss. "C'est une première étape, mais la prochaine étape  c'est la médaille d'or olympique, le graal pour notre sport, et on y va pour  cela, pas juste pour descendre le bassin olympique", soulignait Matthieu Pêché.  Le duo d'Epinal n'a eu besoin que de deux courses sur les trois prévues  pour obtenir les deux poinçons nécessaires à la validation de son ticket  olympique.

"Notre force ? On est un vrai C2 de formation, des purs ! On en fait depuis  tout jeune alors que les autres équipages ont commencé par du monoplace", a   souligné Gauthier Klauss.  A 24 ans, les deux étudiants comptent déjà neuf années de navigation  commune, marquées par deux titres européens chez les juniors et deux chez les  moins de 23 ans.  Ce sont eux qui tenteront de faire trébucher les Slovaques,  Pavol et Peter Hochschorner, sur leur route d'un quatrième titre olympique  consécutif. "Il y a un gros panneau "Wanted" sur eux ! Mais c'est possible, ils  seront favoris, on ne sera que les oustiders", a affirmé Gauthier Klauss.

En attendant Gargaud-Lefèvre

En septembre, les jumeaux slovaques étaient passés tout proches chez eux à  Bratislava de se faire souffler le titre mondial par Denis Gargaud et Fabien  Lefèvre. "Je pense qu'on est le meilleur C2, on l'a prouvé lors des deux dernières  saisons et ce serait dommage qu'on n'ait pas l'occasion d'essayer de battre les  frères Hochschorner aux Jeux", a affirmé Fabien Lefèvre. Pour que leur aventure en duo continue jusqu'aux Jeux, cela passe par leur qualification chacun en solo vendredi, un défi relevé mais pas impossible: Denis Gargaud est en duel face à Tony Estanguet en canoë monoplace et Fabien  Lefèvre est l'un des six prétendants en kayak.

En kayak féminin, il faudra attendre samedi pour savoir qui de Carole  Bouzidi ou d'Emilie Fer ira aux Jeux. Les deux demoiselles sont à parfaite  égalité avec une victoire et une deuxième place après deux courses sur trois.

Grégory Jouin @GregoryJouin

Canoë-Kayak