Cancellara
Fabian Cancellara (RadioShack-Nissan) est encore en jaune. Mais plus pour très longtemps selon lui. | Joel Saget / AFP

Cancellara prêt à lâcher son maillot

Publié le , modifié le

En jaune depuis Liège grâce à sa victoire dans le prologue, Fabian Cancellara sait que son bail se termine. Il devrait rendre sa tunique samedi au sommet de la Planche des Belles Filles. Entre-temps, il aura réussi à battre le record de René Vietto en enfilant le tricot de leader pendant plus de 26 jours.

Fabian Cancellara ne connaissait pas René Vietto. Le Niçois, cycliste préféré de Pablo Picasso qui voulait lui offrir une de ses toiles et qui a refusé jugeant que c’était des croûtes, s’était rendu célèbre en portant 26 fois le maillot jaune sans pouvoir gagner le Tour de France. Entre Epernay et Metz, le Suisse sera vêtu de jaune pour la 27e fois et, si tout se passe bien pour le « chronoman » de RadioShack-Nissan, le compteur s’arrêtera sur le chiffre 28. « Ce record de Vietto, ça fait vraiment beaucoup d’années… C’est une journée qui me rend très fier, je suis très content de porter ce maillot une 27e fois. Je sais que je ne gagnerai jamais le Tour et c’est aussi ce qui me rend très fier d’en avoir récolté autant. »

Pas en jaune en Suisse

Incroyable puncheur dans les Flandres, Cancellara manque d’oxygène quand les pentes s’enchaînent. Samedi, il n’y en aura qu’une mais elle semble trop raide pour qu’il prolonge son bail jusqu’en Suisse le lendemain. « Je pense que la Planche des Belles Filles sera très dures. C’est une montée vraiment difficile, indique-t-il. Aujourd’hui, c’est encore une journée où je vais pouvoir défendre le maillot mais samedi il y aura d’autres coureurs qui feront la bataille pour le maillot jaune. J’aimerai rouler en jaune en Suisse mais je sais que ce ne sera pas possible avec le profil de demain. » Après Spartacus, Frank Schleck peut-il prendre le relai ? Le Luxembourgeois a les qualités. Mais a-t-il les jambes ?