Vladimir Klitschko: "Poutine fait ce qu'il veut"

Vladimir Klitschko: "Poutine fait ce qu'il veut"

Publié le , modifié le

Le boxeur ukrainien Vladimir Klitschko tente de "réveiller la conscience des Européens" sur le conflit "tragique" avec la Russie. Le président de la Russie Vladimir "Poutine fait ce qu'il veut", dit le champion unifié des poids lourds dans un entretien accordé au quotidien L'Equipe.

"J'ai peur pour mon peuple, j'ai peur pour l'Europe", explique le colosse de 1m98 pour 118 kg. "En boxe, nous avons un dicton : 'il faut agresser l'agresseur'", en évoquant Vladimir Poutine. "Il ne s'arrêtera pas là, si on ne lui donne pas de limites", estime celui qui est invaincu depuis 11 ans sur les rings. Frère de Vitaly Klitschko, qui est maire de Kiev, Vladimir met en garde le monde entier face à une menace de Troisième guerre mondiale. Le boxeur rappelle qu'une ville comme Donetsk, qui a accueilli l'Euro 2012 de football est aujourd'hui un terrain de guerre. "L'aéroport (ou les supporteurs) ont atterri n'existe plus. Le stade n'est plus que ruines. La mort est partout, l'anarchie règne", résume-t-il.

"Réveiller la conscience des Européens"

"Après ce qui s'est passé durant la Seconde guerre mondiale, on ne peut pas bafouer impunément les lois  internationales. Ce qui se passe en ce moment peut déclencher la Troisième guerre mondiale", assure le boxeur bientôt âgé de 39 ans. Selon lui, "la communauté européenne dort. Poutine fait ce qu'il veut. (...) Il faut réveiller la conscience de Européens, leur dire que la ligne de front se rapproche de chez eux", lance-t-il, tout en dénonçant une "guerre" qui "n'a pas de sens" entre "deux peuple frères". Depuis avril 2014, ce conflit a déjà fait 6.000 morts et plus d'un million de réfugiés. Sur les rings, c'est un autre combat qui attend Vladimir Klitschko, avec la défense de son titre unifié face à l'Américain Bryan Jennings, le 25  avril.

Romain Bonte