Un 2e titre olympique après son 2e enfant, le rêve d'Estelle Mossely

Publié le , modifié le

Auteur·e : Fabien Lévêque
Estelle Mossely
La boxeuse français Estelle Mossely | Allianz

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Quelques jours après avoir donné naissance à son deuxième enfant, Magomed, Estelle Mossely a répondu en exclusivité aux questions de Fabien Levêque. La Française se projette déjà sur la reprise de la boxe. Championne du monde en titre, elle espère défendre sa ceinture dans quelques mois avant d'attaquer la défense de l'or olympique conquis en 2016 à Rio.

Comment allez-vous une semaine après la naissance de votre deuxième enfant ?
Estelle Mossely
: "Je profite de mon bébé, j'essaye de me reposer comme je peux. Finalement, le confinement continue."

Pensez-vous que Magomed sera poids lourds ou poids légers ?
EM : "C'est sûr que ce sera un poids lourds ! Mais il était plus petit que le premier. 1,8 kilo pour Magomed,  Ali pesait 4.4 kilo !"

Même avec la grossesse vous avez continué l'entraînement. Vouliez-vous communiquer  un message ?
EM
: "Au delà du message, je voulais m'assurer d'être prête pour la reprise. Je voulais vivre cette grossesse différemment, je n'avais pas besoin de repos et c'est passé beaucoup plus vite !"

Quand allez-vous reprendre la boxe ?
EM
: "Dans le calendrier que j'ai en tête, je me suis fixé à mi-juin. Maintenant, je prendrai le temps de faire tout dans l'ordre. Je ne sais pas comment je vais reprendre, les entraîneurs sont aux USA. Même chose pour Tony Yoka, qui s'est retrouvé sans objectif."

Est-il dans le flou ?
EM
: "Tout à fait, il attend. il envisage de reprendre en France, vu qu'il ne peut pas être aux États-Unis. C'est compliqué lorsqu'on a un staff américain et que les frontières sont fermées. Au quotidien, on essaye de trouver des solutions. Finalement, on va reprendre ensemble."

Quand sera le prochain combat ?
EM
: "Idéalement, j'aimerais remonter sur le ring en octobre prochain."

Vous avez une ceinture de championne du monde à défendre !
EM
: "J'ai jusqu'à la fin de l'année pour la défendre ! Idéalement, ça serait de réaliser un premier combat de reprise et défendre la ceinture en fin d'année. J'ai vraiment hâte de retrouver la compétition."

Quel est le prochain rêve de la famille Yoka, après un titre olympique chacun et deux enfants ?
EM
: "Il y en a beaucoup ! On va rester à quatre un moment (rires). Nous avons beaucoup de projets sportifs qui arrivent. Déjà, il y a les Jeux Olympiques en 2021. Au moment où les JO ont été décalés, je me suis dit que c'était un mal pour un bien ! En ce moment les choses me sourient. Le confinement n'a pas changé grand chose pour moi étant donné que j'étais enceinte."

Envisagez-vous une deuxième médaille d'or à Tokyo ?
EM
: "Pourquoi pas ? Les Jeux ont tellement bouleversé ma vie. C'est un moment énorme et unique pour un sportif. Lorsque je vois les choses tourner comme ça, je me dis que c'est un mal pour un bien, cette histoire. C'est peut-être un signe."

Coup de coeur ou coup de gueule ?
EM
: "Coup de coeur ! Malgré les conditions compliquées en ce moment, nous nous sommes concentrés sur l'aspect familial. Nous n'avons pas toujours le temps de le faire."

Fabien Lévêque FabLeveque

Boxe