Réclamation de Charr après sa défaite face à Klitschko

Publié le , modifié le

Le poids lourds allemand Manuel Charr a annoncé mardi avoir déposé une réclamation à la WBC après sa défaite face au champion du monde ukrainien Vitali Klitschko par arrêt de l'arbitre à la 4e reprise, samedi dernier à Moscou.

A la suite d'un puissant crochet du gauche de Klitschko, Charr avait été touché à l'arcade droite, saignant abondamment, et l'arbitre avait alors stoppé le combat, 56 secondes avant la fin de la 4e reprise. Mais selon le "colosse de Cologne" et Pit Gleim, son promoteur, le boxeur a été examiné par le médecin de ring du coin de Klitschko alors qu'il aurait dû l'être par celui se trouvant dans son propre coin.

"Lors de la réunion officielle pour présenter les règles, la veille du combat, en présence de deux camps, il avait été décidé qu'en cas de blessure, le boxeur touché serait examiné par le médecin de ring le plus proche. Sur les images télé on voit bien que Charr était plus près de son coin au moment de l'interruption", a argumenté M. Gleim. Le président de la fédération des boxeurs professionnels, Thomas Pütz, présent lors de la rencontre, a expliqué à l'agence sportive SID, filiale de l'AFP, qu'il avait compris les termes du président de la WBC, José Sulaiman, comme une "simple recommandation". Rien de la sorte ne figure dans le règlement à sa connaissance, a-t-il ajouté.

Il a cependant souligné avoir été "énervé" de voir que Charr était emmené dans le coin de Klitschko pour être examiné. "C'est tout à fait inhabituel et je n'ai jamais rien vu de tel", a-t-il ajouté. Le camp de Klitschko s'est refusé à tout commentaire.

Victor Patenôtre