Mormeck
Jean-Marc Mormeck. | ROLF VENNENBERND / DPA / AFP

Pari perdu pour Mormeck qui raccroche les gants

Publié le , modifié le

Jean-Marc Mormeck a raté son retour sur le ring en s'inclinant aux points face au Polonais Mateusz Masternak, vendredi à Issy-les-Moulineaux, dans un combat qui devait lui ouvrir une nouvelle route vers un championnat du monde dans la catégorie lourds-légers. Solide et courageux, le vétéran français (42 ans) a bien résisté à la furia du Polonais, mais il a manqué de fraîcheur dans les derniers rounds. Après cette défaite, Mormeck a annoncé qu'il mettait cette fois mis un terme définitif à sa carrière.

Dans cete confrontation très forte en intensité, les deux hommes ont finalement été proches. Masternak a d'abord pris le dessus dans les premiers rounds, avec plus de rythme et des uppercuts efficaces, mais le Français est ensuite revenu, au milieu du combat, en adaptant sa distance et en touchant plusieurs fois son adversaire. Pas de suffisamment marquée pour autant, puisque le Polonais, chamion d'Europe, plus jeune de quinze ans que le Français, a mieux fini, en trouvant des ouvertures face à un Mormeck qui n'a jamais la garde, mais dont les coups ont peut-être manqué de percussion et de puissance.  

Dans une ambiance très chaude et très électrique, Mormeck a fait ce qu'il a pu, avec ses moyens du moment, mais il était clairement en déficit de combats. Il n'avait plus combattu depuis le mois de juin et quatre ronds dans un match de préparation face au Hongrois Lodi. Masternak était indiscutablement mieux préparé et dans le mouvement même si le Français a encore montré de belles choses. Insuffisantes toutefois pour faire basculer l'issue du combat.

Mormeck part sans aigreur, avec les honneurs "comme les choses doivent se faire", comme il l'avait dit avant de monter sur le ring. Classe jusqu'au bout, il a tenu à saluer son adversaire et à le faire applaudir par le public avant de quitter la scène.

Christian Grégoire