Boxe combat Mormeck Timur Ibragimov 122010
Jean-Marck Mormeck evite les coups d'Ibragimov | AFP - Bertrand Langlois

Nouvelle victoire de Mormeck

Publié le , modifié le

Le Français Jean-Marc Mormeck a battu aux points l'Ouzbek Timur Ibragimov, s'adjugeant ainsi le titre NABA (nord-américain) à l'occasion de son troisième combat chez les poids lourds, à la Halle Carpentier, à Paris. Le Français a dominé son sujet remportant au moins la moitié des 12 reprises.

"Je suis satisfait d'avoir gagné mais j'aurais préféré pouvoir y mettre la  manière. Or, Ibragimov m'a trop souvent accroché les bras et à l'avenir je vais  travailler avec des sparring partners plus vicieux", a déclaré Mormeck à sa  descente du ring. Sur les trois juges, deux l'ont donné vainqueur 116/112, 116/111 mais le troisième a déclaré vainqueur 115/113 l'Ouzbek. Plus imaginatif dans sa boxe, le Français a dominé son sujet remportant au  moins la moitié des 12 reprises. Plus grand  que Mormeck et surtout plus lourd de 22 kg jeudi soir, Ibragimov a démontré une  puissance de frappe évidente mais une technique assez monocorde.

Dès les premières secondes, l'homme de l'Est lançait son énorme jab gauche tandis que Mormeck avançait sans cesse tentant d'entrer en uppercut. Dans la 2e reprise, une des trois ou quatre ou les deux hommes boxaient à égalité, Mormeck  sortait mieux des corps à corps et propulsait un crochet gauche qui allait  ébranler l'Ouzbek pendant toute la soirée. Face à un arsenal de coups toujours renouvelé de Mormeck, Ibragimov n'avait qu'une droite lourde à opposer. Les crochets droits doublés à la face, les directs d'entrée lors du 4e round  ou les uppercuts des deux mains, démontraient que Mormeck avait retrouvé toute  sa verve, ce qui n'avait pas toujours été le cas lors de ses deux premiers  combats en lourd.  Sa nouvelle condition physique y était pour beaucoup jeudi. En revanche,  paraissant vite très fatigué, l'Ouzbek n'a pas pu mettre en danger Mormeck une  seule fois. Accrochant souvent son adversaire, il a même écopé d'un  avertissement au 10e round.

Avec cette troisième victoire en autant de défis en lourd depuis un an, Mormeck, ancien champion du monde des lourd-leger et promoteur de son propre combat, peut s'estimer challenger officiel pour un championnat du monde qui pourrait se tenir en 2011. Le Britannique David Haye, qui lui avait pris ses titres WBA-WBC des lourd  léger en 2007, devenu depuis champion du monde des lourds WBA est toujours en  tête de liste des adversaires souhaités par le Guadeloupéen. "Juste un  contentieux à régler', aime-t-il à répéter.

Gilles Gaillard