MMA : trois choses à savoir sur Francis Ngannou, candidat au titre des poids lourds UFC

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Francis Ngannou
À 34 ans, Francis Ngannou a l'occasion de décrocher la ceinture des poids lourds de l'UFC. | Douglas P. Defelice / Getty Images via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le combattant franco-camerounais Francis Ngannou va tenter pour la deuxième fois de décrocher le titre des poids lourds UFC dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 mars, à Las Vegas. Celui qui est arrivé en France par la mer dans la peau d'un migrant en 2013 espère prendre sa revanche contre l'Américain Stipe Miocic et faire parler sa terrible force de frappe.

• Il a gravi les échelons après être arrivé en France en 2013 dans la peau d'un migrant

Lorsqu'il arrive à Paris en juin 2013, Francis Ngannou est un inconnu, un clandestin même. Un homme qui a tout perdu après le divorce de ses parents, dont l'ambition de devenir architecte ou avocat a été brisé par des conditions de travail d'esclave dans une mine de sable de sa ville natale, Batié. Éreinté par un exil difficile dont il est toujours peu enclin à évoquer les détails, son rêve de devenir un jour boxeur professionnel ne disparaît pas.

Alors qu'il est sans abri et sans ami, il trouve la force de franchir la porte d'une salle dès le lendemain de son arrivée. Guidé par l'association La Chorba, celle qui l'a recueilli, il est ensuite dirigé vers les arts martiaux mixtes (MMA), discipline hybride mélangeant boxe et lutte, par Fernand Lopez à la MMAFactory. Dès novembre 2013, il dispute son premier combat dans la discipline et le remporte. 

Après avoir fait ses débuts dans la discipline à déjà 27 ans, il ne perd pas de temps et rejoint l'UFC, la plus prestigieuse des organisations de MMA, dès 2015. S'il confie avoir pour plus grand rêve de conquérir la ceinture des poids lourds, qui lui a échappé en 2018, Ngannou a aussi posé les jalons d'une formation à la discipline au Cameroun. "Redonner est pour moi une évidence. J'ai grandi au sein un noyau où l'on apprend à batailler l'un pour l'autre. Aujourd'hui, c'est moi qui ai la bonne position, il y eut un moment où c'est moi qui étais en bas. Rendre me semble juste", assurait-il à L'Équipe en 2019.

• Il a la force de frappe d'une "Ford Escort lancée à pleine vitesse"

Quand Dana White, le patron de l'UFC, parle de Francis Ngannou, il en perd son latin. "Francis détient le record du plus puissant coup de poing au monde. Il équivaut à 96 chevaux. C'est comme se faire percuter par une Ford Escort lancée à pleine vitesse. Putain de merde !", a-t-il rappelé quelques semaines avant le combat qui opposera ce soir le Camerounais à Stipe Miocic pour la ceinture des poids lourds de l'UFC.

Inspiré par Mike Tyson, Ngannou est un cogneur et il est du genre expéditif. Ses quatre derniers combats ont duré moins d'1 minute et 11 secondes et ont tous été remportés par KO ou TKO (K.O. technique) dès le premier round. Et quand il perd, c'est par décision unanime, les deux fois en 2018, contre Miocic puis Derrick Lewis.

• Il a une revanche à prendre

Le 20 janvier 2018, lorsque le "Predator" Francis Ngannou entre dans l'octogone face à Stipe Miocic, les bookmakers le donnent favori. La ceinture des poids lourds lui semble même presque promise. À peine quatre ans après ses débuts dans la discipline (fin 2013), pour le colosse camerounais de 1,93m et 113kg, la concrétisation d'un rêve fou apparaît très proche. 

Mais les choses tournent au vinaigre face à un adversaire décidé à l'attaquer sur ses points faibles, en l'occurrence le combat au sol. Étouffé par Miocic, Ngannou tente de résister à la pression de l'Américain, acculé et donc incapable de frapper comme il l'entend. Et c'est par décision unanime qu'il est déclaré perdant à la sortie du cinquième round (50-44). "Je l'ai sans doute un peu sous-estimé", reconnait-il après la rencontre.

"Cette fois, ce sera différent. J'ai eu suffisamment de temps avec mon équipe pour tout bien faire. Je veux montrer que je suis le meilleur. [En 2018], je n'avais pas d'expérience. Cette fois, ma préparation est meilleure. Je me suis amélioré. J'ai 34 ans, certes, mais je pense que je suis encore jeune dans ce sport", a-t-il promis au micro de RMC Sport jeudi dernier. Les bookmakers sont en tout cas de son côté, le donnant encore favori.

France tv sport francetvsport

Boxe