Floyd Mayweather, Saul  Alvarez
L'Américain Floyd Mayweather (à d.) touche le Mexicain Saul Alvarez | JOHN GURZINSKI / AFP

Mayweather donne la leçon

Publié le , modifié le

Floyd Mayweather s'est emparé des titres WBA et WBC des super-welters en surclassant le Mexicain Saul Alvarez aux points à Las Vegas (114-114, 116-112 et 117-111), lors d'un combat qui n'a pas tenu ses promesses. L'Américain de 36 ans, qui avait pris le risque de monter d'une catégorie, gagne son pari et reste invaincu en 45 combats. Enorme!

Floyd Mayweather est bien un boxeur d'exception. Face à Saul Alvarez, un adversaire qui n'avait jamais perdu en 42 combats (dont 30 victoires avant la limite), l'Américain n'a jamais tremblé. Ni son âge largement supérieur à celui de son vis-à-vis (36 ans contre 23 ans), ni son déficit de poids dû à sa montée dans la catégorie des Super-welters alors qu'il combat d'habitude en Welters, n'ont empêché l'homme aux 26 victoires par KO de décrocher un nouveau titre mondial. Même si l'un des trois juges a noté le combat en match nul (114-114), les  deux autres ont vu Mayweather largement vainqueur (116-112 et 117-111), comme  la plupart des 16.746 spectateurs du Casino MGM Grand. "+Canelo+ (surnom d'Alvarez, NDLR) est un très bon boxeur mais j'ai gagné  sans l'ombre d'un doute, je ne comprends pas quel combat ce juge a regardé pour  donner un match nul", a déclaré, un brin chambreur, le "Pretty Boy" à sa sortie du ring.

Alvarez: "Je ne pouvais pas l'attraper"

L'homme aux 6 ceintures planétaires a dominé son sujet de bout  en bout, ne laissant pas la moindre occasion au puncheur mexicain de mettre sa  boxe puissante en place, malgré son déficit de poids. Plus fin tacticien et meilleur défenseur, Mayweather a usé de ses jabs  (coups de poing du bras avant) courts, rapides et précis pour maintenir son  adversaire sur les talons. "Je ne pouvais pas l'attraper, c'est un boxeur très intelligent, a déclaré  Alvarez. Il est arrivé un moment où je me suis frustré car je ne pouvais rien  faire." Après trois premiers rounds légèrement à son avantage, Mayweather a passé  la vitesse supérieure dans le quatrième et le cinquième en bousculant son  adversaire de quelques droites bien senties à la tête. Alvarez ne répondait pas aussi bien qu'attendu et, à la moitié du combat, semblait parti vers une  défaite aux points évidente. Mais avec ses sept victoires avant la limite au-delà de la huitième  reprise, "Canelo" restait un danger pour Mayweather. Ce dernier a pourtant  continué de faire la loi sur le ring et a semblé le plus frais et le plus jeune  des deux. 

Mayweather est une légende

Dans la septième reprise, un uppercut du droit a sérieusement secoué  Alvarez, mais le Mexicain n'est pas allé au tapis et a connu son meilleur round  dans le huitième. S'il a ensuite pu rester debout jusqu'à la fin du combat,  "Canelo" (cannelle en espagnol, à cause de ses cheveux roux), n'a pas pu  montrer de velléités offensives. Ce 6e titre mondial dans une 5e catégorie de poids offre à "Money" Mayweather un joli chèque de 41 millions de dollars. Et réaffirme son statut de meilleur boxeur mondial toutes catégories confondues. 

AFP