Pacquiao 112010
Manny Pacquiao | AFP - ROBYN BECK

Manny Pacquiao au panthéon des boxeurs

Publié le , modifié le

Manny Pacquiao a conforté sa place au panthéon des boxeurs en décrochant samedi le titre vacant de champion du monde WBC des super-welters. A 31 ans, il est le seul boxeur de l'histoire à détenir une ceinture mondiale dans huit catégories de poids différentes (mouches, super-coqs, plumes, super-plumes, légers, super-légers, welters, super-welters).

 Le champion philippin, élu député dans son pays, s'est imposé aux points face au Mexicain Antonio Margarito à l'unanimité des juges sur le ring du Cowboys Stadium, au Texas.   La domination a été totale puisque les cartes de score des juges  l'ont donné vainqueur 120-108, 118-110 et 119-109. Son punch a une nouvelle fois eu raison de son adversaire, pourtant plus grand et plus lourd.  Le gaucher des Phillipines a usé de sa vitesse de mains largement supérieure  et de sa science du placement pour dominer son adversaire devant 50.000  spectateurs, malgré un déficit de poids abyssal de 7 kilos au moment du combat  et un déficit de taille (12 cm) et d'allonge (16 cm) également conséquent.

Au cours de la 11e des 12 reprises, Pacquiao a même semblé regarder  l'arbitre comme pour lui signifier d'arrêter le combat. "J'avais mal pour mon adversaire, a-t-il expliqué. Ses yeux étaient gonflés  et son visage ensanglanté, je voulais que l'arbitre jette un coup d'oeil à la  situation. Dans le 12e round, je n'ai pas cherché le KO, mon entraîneur (Freddie  Roach) m'a dit d'y aller doucement." "Mais il a été costaud, je ne pensais pas qu'il serait aussi costaud, a  ajouté Pacquiao à propos de Margarito. Il m'a fait mal partout."

Pacquiao, 31 ans et élu député aux Philippines en mai, a remporté face à  Margarito son treizième combat de suite et enlevé une huitième ceinture de  champion. Deux de ses titres lui ont toutefois été attribués par des  organisations autres que les quatre majeures (WBA, WBC, IBF, WBO). Son palmarès s'élève à 52 victoires dont 38 par KO, pour seulement trois défaites et deux nuls.

AFP