Floyd Mayweather
Floyd Mayweather. | Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'agence américaine antidopage défend Mayweather

Publié le , modifié le

L'Agence américaine de lutte contre le dopage (Usada) a balayé jeudi les accusations de dopage visant le boxeur américain Floyd Mayweather qui doit disputer samedi le dernier combat de sa carrière.

Les accusations ont été formulées par un magazine américain (SB Nation) qui a affirmé mercredi sur son site internet que Mayweather n'aurait pas respecté le règlement antidopage avant son combat contre le Philippin Manny Pacquiao le 1er mai à Las Vegas (Nevada). "Nous croyons qu'il est important de corriger les fausses impressions que peut donner le fait que Floyd Mayweather ait reçu en intra-veineuse un solution saline et vitaminée", a indiqué l'Usada.

"L'utilisation par M. Mayweather d'une intra-veineuse n'était pas interdit par la commission des sports du Nevada (...) et elle avait fait l'objet d'une demande formelle auprès de l'Usada, demande qui a été notifié à la commission des sports du Nevada et à l'entourage de M. Pacquiao", a expliqué l'Usada. "L'article (de SB Nation) contient une multitude d'erreurs, d'imprécisions et de mauvaises informations", a regretté l'agence américaine. De son côté, Mayweather a assuré dans un communiqué qu'il "respecte et avait toujours respecté la réglementation antidopage": "Je suis très fier d'être un sportif propre et un champion de la lutte contre le dopage", a-t-il ajouté.

Mayweather affronte samedi son compatriote Andre Berto pour son 49e, et a priori, dernier combat, samedi. En cas de victoire, l'Américain âgé de 38 ans rejoindrait son illustre compatriote Rocky Marciano, resté invaincu en 49 combats entre 1947 et 1955. Son adversaire, âgé de 31 ans, a remporté 30 victoires, dont 23 avant la limite, pour trois défaites. Il a détenu brièvement les ceintures WBC et IBF des welters.