Ça s'est passé un 28 juin 1997 : Mike Tyson arrachait l'oreille d'Evander Holyfield en plein combat

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jules Boscherini
Mike Tyson vs Evander Holyfield
Mike Tyson vient de mordre l'oreille d'Evander Holyfield | JEFF HAYNES / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

C'est l'une des rivalités les plus tardives de l'histoire de la boxe. Annoncée dès la fin des années 80 et au début des années 90, cette rencontre entre Mike Tyson et Evander Holyfield ne verra pas le jour avant 1996 pour une victoire surprise d'Holyfield. Le remake est alors programmé à l'année suivante et ce qui devait être une revanche pour Mike Tyson restera dans les mémoires comme l'un des spectacles les plus indignes et fous de l'histoire de la boxe. Mike Tyson qui arrache l'oreille d'Evander Holyfield, ça s'est passé le 28 juin 1997.

Un peu moins d’an après sa défaite à la MGM Grand de Las Vegas, Mike Tyson s’offre une revanche face Evander Holyfield. Dominé en 10 rounds lors de ce premier affrontement, Tyson pense pouvoir prendre cette fois-ci le meilleur sur celui qu’on surnomme The Real Deal. Si le précédent combat entre les deux hommes avait déjà battu des records, celui-ci va placer la barre encore plus haute et les bourses sont de 35 millions pour Holyfield et de 30 millions pour Tyson. L’affiche reçoit même le label de "combat du siècle" et comme en 1996, Iron Mike est donné favori à deux contre un. Mais les avis divergent, beaucoup pensent que son passage derrière les barreaux et la défaite du premier affrontement ont montré certaines des limites de "Iron Mike". Et ce 28 juin 1997 va bel et bien confirmer les limites de l'un des plus grands boxeurs de son époque.

Les prémices de l'impuissance

Pourtant quelque chose d’étrange se produit la veille du combat… Teddy Atlas, grand entraîneur et accessoirement commentateur, qui connait très bien Tyson pour l’avoir encadré dans sa jeunesse, va lâcher une bombe ! Interrogé par la presse sur l’issue de ce "super combat", Atlas voit la victoire de Tyson possible à la condition que son ancien protégé envoie au tapis son adversaire dans les premiers rounds. Au delà de ça, il sait pertinemment que s’il ne parvient pas à maîtriser Holyfield, il va se sortir du combat. Le journaliste demande alors quelques précisions ce à quoi Atlas rétorque que plutôt que de subir l’humiliation d’un nouveau KO, son ancien protégé essayera de se faire disqualifier en lui mettant un coup de pied ou autre. Le commentateur va encore plus loin dans ses propos, annonçant qu’il peut même aller jusqu’à mordre son rival.

Dès les premières secondes du combat, on sent que Mike Tyson n’est pas dedans. Touché d’entré de jeu, il est piqué dans son orgueil et ne peut que subir les coups de son adversaire. Si dans leur premier affrontement, Tyson réussissait à avoir de bons moments, il n’en est rien lors de celui-ci… Parvenant de temps en temps à asséner quelques jabs à Holyfield, il fait preuve de beaucoup trop de difficultés et se voit obliger de combattre a reculons, seule possibilité pour se défendre. Pour reprendre les mots du commentateur américain, il y a comme un sentiment de "déjà vu" puisque lors de la 2e reprise, l’arcade de Tyson est ouverte due à la défense particulière de Holyfield qui esquive les coups en se penchant en avant obligeant souvent ses challengers à venir s’empaler sur lui. 

Une folie hors du commun

Le 3e round est totalement différent ! Malmené lors des deux premiers, Mike Tyson décide de prendre les choses en main et attaque furieusement Holyfield qui est contraint d’encaisser la puissance destructrice du natif de New York. À ce moment de la rencontre, Tyson domine largement les débats mais alors qu’il ne reste qu’une trentaine de secondes dans cette 3e reprise, les deux boxeurs se retrouvent au corps à corps. C’est le moment choisi par l’ancien champion du monde des poids lourds pour faire parler sa mâchoire. Mike Tyson vient de mordre l’oreille droite de son rival, qui saute dans tous les sens. Mills Lane, l’arbitre du combat, après avoir soigneusement ramassé le morceau d’oreille arrachée, décide d’interrompre momentanément la rencontre. Après consultation auprès des juges et du corps médical, la décision est prise de poursuivre le combat mais Tyson écope d'une pénalité de deux points.

Le combat peut reprendre et les quelques secondes restantes sont similaires à l’ensemble de ce 3e round. Tyson revient à l’assaut d’Holyfield qui semble complètement désemparé par ce qui vient de se produire. Pourtant il craque encore une fois et mord cette fois-ci l’oreille gauche de son adversaire. Mills Lane ne voit pas la nouvelle faute de Tyson et laisse la fin du round se dérouler comme si de rien n’était. La cloche retentit et Holyfield décide alors de se plaindre de la récidive de son adversaire. Les deux hommes sont envoyés dans leurs coins respectifs et le replay de l’action passe sur les écrans géants de la MGM Grand. La morsure de Tyson ne passe pas inaperçue aux yeux de l’arbitre qui le disqualifie. 

La fin de l'ère Tyson

Cet écart de conduite met un peu plus en lumière la défaillance au niveau mental de Mike Tyson, certainement considéré comme le plus gros défaut de sa carrière. Il est donc logiquement disqualifié au 3e round et s’incline pour la deuxième fois face à Evander Holyfield en moins d’un an. Fermement décidé à en finir avec son adversaire, Tyson, bien que le combat ait pris fin, essaye de s’attaquer à son rival. Les membres de la sécurité sont obligés d’intervenir et parviennent tant bien que mal à empêcher le champion déchu d’écorcher un peu plus son image. Interrogé par le speaker, l’arbitre s’explique et annonce officiellement la raison de cette disqualification. Pendant ce temps là, les deux boxeurs retournent sous escortes aux vestiaires.

Conséquence directe : Mike Tyson se voit retirer sa licence pendant un an et ne remontera sur le ring qu’en janvier 1999. Sa carrière ne repartira pas, même s’il continuera de faire rêver plus d’un amateur de boxe. Il ne combattra plus qu’une dernière fois pour un titre mondial, le 8 juin 2002 face à Lennox Lewis, pour une cuisante défaite par KO. Parallèlement à cela, il est condamné à payer à Holyfield 10% de la bourse qui lui était attribuée soit 3 millions de dollars. L’histoire entre Mike Tyson et Evander Holyfield ne s’arrête pas là… 16 ans plus tard, à l'occasion de la "Week Of Greatness 2013" les deux boxeurs apparaissent dans un spot publicitaire pour la marque Foot Locker. Tyson se retrouve face à son ancien rival et s’excuse en lui offrant une boite contenant le morceau arraché de son oreille. Holyfield accepte le sourire aux lèvres et ils finissent par se réconcilier dans les bras l’un de l’autre.

Jules Boscherini @julesboscherini

Boxe