Deontay Wilder (à gauche) affrontera Tyson Fury cette nuit pour le titre WBC des poids lourds.
Deontay Wilder (à gauche) affrontera Tyson Fury cette nuit pour le titre WBC des poids lourds. | Mike Stobe / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Boxe : Wilder-Fury, du lourd à tous points de vue

Publié le , modifié le

Dans la nuit de samedi à dimanche (à partir de 5h) au Staples Center de Los Angeles, Deontay Wilder et Tyson Fury s'affronteront pour le titre de champion du monde WBC poids lourds. Un duel de cogneurs surpuissants, où le gabarit de Fury tentera de contenir la puissance brute de Wilder. Avec en arrière-plan, l'ombre d'Anthony Joshua, détenteur des quatre autres ceintures poids lourds et sans doute futur adversaire du gagnant.

Le "Bronze Bomber" contre le "Gipsy King". La sauvagerie contre la furie. Deontay Wilder contre Tyson Fury. Parfois présenté comme le "combat du siècle", l'affrontement entre deux des meilleurs poids lourds actuels samedi soir n'a pas le gabarit d'un combat du siècle. Mais il pourrait bien être le combat de l'année.

Deontay Wilder, c'est 40 victoires en 40 combats, dont 39 par K.O. Une force inouïe et un punch dévastateur. Tyson Fury, détenteur actuel de la ceinture, c'est 27 victoires dont 19 avant la limite. Un géant (2,06m) technique et rageur. Les deux, c'est une pesée houleuse et bonne dose de "trashtalking" pour vendre le combat : « Samedi, je vous l'annonce, Wilder sera mis K.-O. et le monde entier le connaîtra comme celui que Fury a mis K.-O. », a asséné il y a quelque jours le boxeur britannique.

Wilder, déchaîner la fureur

Désormais, il faudra joindre les actes à la parole. Les bookmakers le confirment : léger avantage à l'Américain. Capable d'assommer son adversaire en un seul coup, Wilder profite de l'inconvénient de sa boxe peu académique : imprévisible, elle est donc presque impossible à lire pour son adversaire.

Un seul moment d'égarement et la sanction est immédiate. Après une dernière pesée, Wilder n'avait qu'un mot à la bouche pour son adversaire : "Tuer". "Je suis content que ses amis soient là pour voir le massacre qu'il va se passer.", a rajouté le natif de Tuscaloosa (Alabama).

Une seule fois poussé jusqu'à la limite (en janvier 2015, face à Bermane Stiverne), le boxeur de 33 ans sait être expéditif, mais il sait aussi prendre son temps pour trouver la faille dans la garde adverse, comme face à Luis Ortiz (10e reprise) où il s'est imposé après avoir été en grande difficulté.

Fury, encaisser et durer

Pour Fury, une victoire agirait presque comme un rédemption. Le boxeur de 30 ans, toujours invaincu, revient au plus haut niveau après avoir disparu du circuit. Celui qui avait mis fin à la stupeur générale au règne de Wladimir Klitschko et ses trois ceintures WBA, IBF et WBO a connu un gros trou d'air avec sa suspension pour dopage et sa dépression. 

Le revoilà, toujours aussi prompt à vendre un combat largement monté en épingle par les deux hommes. Mais qu'en est-il de son niveau actuel ? Trois ans après sa victoire contre l'Ukrainien, le "Gipsy King" pourra-t-il tenir la distance ? Grâce à sa taille (2,06 m contre 2,01 m) et son allonge, Fury tentera sans doute de garder Wilder à distance, pour à tout prix l'empêcher de se déchaîner au corps à corps. Plus le combat durera, plus la technique de Fury devrait lui faire prendre l'avantage face à l'Américain.

Victoire par K.O ? Match nul pour une revanche ? A quelques heures du combat, beaucoup de questions entourent ce combat. Une chose est sûre : le vainqueur se mettrait en position idéale pour défier le roi actuel des lourds, Anthony Joshua. Détenteur des quatre autres ceintures, le Britannique devra forcément battre le vainqueur de ce soir pour toutes les unifier.

Théo Gicquel @@theoogicquel