Tony Yoka
Tony Yoka. | Pierre Charlier / DPPI

Boxe : Tony Yoka convoqué le 7 juin par l'AFLD

Publié le , modifié le

Le boxeur français Tony Yoka est convoqué le 7 juin par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) pour être entendu sur ses manquements à des contrôles mais il a demandé le report de l'audience à début juillet, a-t-on appris d'une source proche du dossier, confirmant une information de L'Equipe.

Vainqueur de son quatrième combat professionnel samedi, Tony Yoka, champion olympique des lourds à Rio-2016, veut défier le champion de France de sa catégorie, Raphaël Tronché, le 23 juin.Si son audience était maintenue le 7 juin, la sanction de l'AFLD, qui pourrait être une suspension ferme, risquerait de tomber avant ce combat.

Passé pro après les JO de Rio, Tony Yoka a écopé le 12 décembre dernier, devant la Fédération française de boxe, d'une peine d'un an de suspension avec sursis, pour trois "no-show" entre juillet 2016 et juillet 2017. Un "no-show" résulte du fait d'être absent à l'adresse que doit indiquer un sportif de haut niveau à son autorité antidopage lorsque se présentent les contrôleurs.

Après la sanction de sa fédération, l'AFLD s'est saisie de ce dossier. Selon le code mondial antidopage, que l'AFLD a l'habitude de suivre, un sportif risque pour trois "no-show" en moins de douze mois une suspension ferme d'un ou deux ans "en fonction du degré" de sa faute.

AFP