Boxe : première ceinture pour Tony Yoka, tombeur par K-O au 12e round du Belge Joel Tambwe Djeko

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Le Français Tony Yoka (à droite) face au Belge Joel Tambwe Djeko dans le combat pour la ceinture européenne à Nantes le 5 mars 2021
Le Français Tony Yoka (à droite) face au Belge Joel Tambwe Djeko dans le combat pour la ceinture européenne à Nantes le 5 mars 2021. | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour son dixième combat professionnel, Tony Yoka a pris le meilleur sur Joël Tambwe Djeko et s'offre ainsi sa première ceinture en professionnel : celle des poids lourds de l'European Union. Le champion olympique 2016 a mené une bataille féroce jusqu'au 12eme round, avant de mettre le Belge au K-O à plus d'une minute du terme.

Dixième combat chez les professionnels, et dixième victoire pour Tony Yoka. Pour son premier combat depuis novembre, le premier en 12 rounds, le Français a mené les débats sur la durée face au Belge Joël Tambwe Djeko. Appliqué, sérieux, et patient face à la mobilité de Djeko – ancien lourds-léger donc plus mobile –, Yoka a gagné le combat par KO au 12e round, après un enchaînement qui a envoyé son vis-à-vis dans les cordes à quelques secondes du terme. Il s'offre ainsi sa première ceinture en professionnel : celle des poids lourds de l'Union européenne.

Yoka patient et intraitable

Au lendemain de la provocation de Djeko qui l'avait giflé lors de la pesée, le Français a su garder son calme face à un adversaire connu pour sa ruse et qui lui avait promis "l'enfer". Il n'en a rien été : d'entrée, Yoka a montré au Belge qu'il était bien le patron sur le ring de la H Arena de Nantes. Au final, sur les 12 rounds, aucun n'a été à l'avantage de Djeko, revenu un peu dans le coup sur les reprises 5, 6 et 7, avant de subir la puissance du Français.

Largement dominé aux points, et le visage de plus en plus marqué par le combat, Djeko n'avait plus qu'une issue : mettre le colosse tricolore KO pour l'emporter. Mais cela paraissait bien improbable, tant "Big Joe" encaissait les coups sans réussir à les rendre. En face, sûr de sa victoire, Tony Yoka a donc accéléré dans le dernier des 12 rounds pour porter le coup décisif, au terme d'un enchaînement dans les cordes, marqué par son seul uppercut de la soirée.  

Il n'en fallait pas plus au Français pour l'emporter, et s'offrir sa première ceinture. Surtout, avec ce titre de champion poids lourds de l'Union Européenne, Yoka s'impose comme le challenger officiel du britannique Joe Joyce, détenteur de la ceinture EBU. Un adversaire que le Français connait bien puisqu'il l'a battu lors d'une certaine finale olympique en 2016... bis repetita ? En attendant, le Français va pouvoir fêter sa première ceinture avec sa compagne Estelle Mosly, qui a conservé la sienne (IBO des poids légers) un peu plus tôt dans la soirée face à l'Allemande Verena Kaiser.

-

à voir aussi ENTRETIEN. Sadaf Khadem : "En France, je suis libre pour faire de la boxe" ENTRETIEN. Sadaf Khadem : "En France, je suis libre pour faire de la boxe"

Boxe