Boxe : L'ancien champion du monde des poids légers, Jean-Baptiste Mendy, est décédé

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
JB Mendy
Jean-Baptiste Mendy (D), champion du monde en titre des légers (WBC), décoche un direct du droit au visage du Russe Andrei Pestraiev, le 10 octobre 1998 au Palais Omnisports de Paris-Bercy. | PASCAL GUYOT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'un des plus grands noms de la boxe française n'est plus. Jean Baptiste Mendy, 57 ans, s'est éteint des suites d'un cancer du pancréas. Né à Dakar, Mendy avait été sacré champion du monde des poids légers WBC en 1996 et WBA en 1998. C'est son fils, Ellyson, qui a annoncé la nouvelle ce mardi à L'Equipe.

La boxe française pleure aujourd'hui l'un de ses héros. Le français Jean-Baptise Mendy, ex-champion WBA et WBC des légers, est décédé à l'âge de 57 ans des suites d'un cancer, a annoncé mardi son fils à L'Equipe. "Cela a été très rapide, a déclaré Ellyson Mendy. Il a appris sa maladie fin juin-début juillet et cela a été l'escalade." Avant d’être un champion du monde et l’un des boxeurs français les plus reconnus, Jean-Baptiste Mendy était surtout un amoureux de son sport. Pour lui, la boxe c’était "un partage, un amour, se donner entièrement à ce que l’on fait", des paroles tirées d’un entretien qu’il avait accordé à l’Humanité en 2006. 

L'élégance sur les rings

Pas question pour le natif de Dakar de réduire le sport dans lequel il a excellé pendant si longtemps à un simple échange de coups entre deux protagonistes. "C’est un sport tellement noble qui ne doit pas se réduire à deux mecs qui se donnent des coups de poing. Surtout pas", poursuivait-il dans le même entretien. Né à Dakar, arrivé à Paris dès son plus jeune âge, Jean-Baptiste Mendy a toujours gardé l’image d’un boxeur élégant, à la fois sur les rings qu’il a écumés durant 17 années professionnelles et dans la vie de tous les jours. Salué de tous pour sa technique et son punch, sa carrière bascule en 1994.

Un échec mondial avant la consécration

Devenu champion de France des poids légers face à Angel Mona, une victoire dès le premier round, en 1991, il remportait le titre européen l'année suivante contre l'Italien Antonio Renzo. Il conservait ce prestigieux titre 6 fois, avant de s’attaquer à la conquête d’une ceinture mondiale. Sa chance arrivait en 1994 face au Mexicain Miguel Angel Gonzales. Le 29 mars, il échouait à Levallois devant son adversaire mexicain, une défaite fondatrice. 

S’il remportait de nouveau des titres européens, c’est vers les titres mondiaux que Mendy souhaitait orienter sa carrière. À l’aube de l’année 1996, il abandonnait sa couronne pour un titre WBC, remporté face à l’Américain Lamar Murphy. Il était détrôné dès sa première défense par un autre américain, Stevie Johnson, à la décision des juges. 

Avant de battre à Bercy, en 1998, l'invaincu champion WBA des légers, Orzubek Nazarov, pour le plus bel exploit de sa carrière. Au total, Jean-Baptiste Mendy a remporté 55 de ses 67 combats professionnels, s’inclinant à 8 reprises et concédant 3 résultats nuls. Une carrière immense, à la hauteur de la vie de ce papa de deux enfants, Ellyson et Cécilia, qui conciliait boxe et travail comme magasinier.

Boxe