Anthony Joshua a pris sa revanche sur Andy Ruiz samedi.
Anthony Joshua a pris sa revanche sur Andy Ruiz samedi. | PRESS ASSOCIATION IMAGES/MAXPPP

Boxe : Anthony Joshua prend sa revanche sur Andy Ruiz et récupère ses ceintures

Publié le , modifié le

Battu le 1er juin dernier à New York, Anthony Joshua a pris sa revanche sur Andy Ruiz samedi, à Dariya (Arabie Saoudite) par décision unanime des juges. Le Britannique, supérieur tactiquement, a étouffé son adversaire sans le mettre au tapis. C'est la première victoire aux points de sa carrière. Il récupère ses titres de champion du monde IBF, WBA, WBO, qu'il avait perdus au profit de son adversaire lors du premier combat.

Si "Rumble in the Jungle" et "Thrilla in Manilla" étaient rentrés dans la légende du noble art, pas sûr que ce "Clash on the Dunes" les suivra dans la lignée des combats historiques disputés à l'étranger. 

Mais Anthony Joshua (23 victoires dont 21 KO, 1 défaite) n'en a sans doute cure. Battu le premier juin dernier par Andy Ruiz (33 victoires dont 22 KO, 2 défaites) au Madison Square Garden à la stupeur générale, le Britannique voulait à tout prix sa revanche face à celui qui l'avait destitué de ses trois titres IBF, WBA, WBO.

Le plan ficelé de Joshua

A Dariya, dans le désert d'Arabie Saoudite, Joshua et Ruiz ont livré un combat plus tactique que spectaculaire dont le champion olympique 2012 est finalement sorti vainqueur par décision unanime des juges après les douze reprises (118-110, 118-110, 119-109).

Lesté de 4 kilos au contraire de son adversaire, qui indiquait 128 kg sur la balance à le pesée, le Britannique avait un plan clair pour ce "rematch" : garder la distance à tout prix, empêcher Ruiz d'accélérer au corps-à-corps et d'enclencher ses séquences, qui avaient été si fatales lors du premier combat.

Ruiz impuissant

Dominateur dans la majorité des reprises, le Britannique a respecté son plan à la lettre, frustrant totalement un Ruiz contrôlé à distance par le bras avant, et méconnaissable cette fois dans la peau du chassé et non plus du chasseur.

Ses quelques coups dévastateurs ont fait reculer Joshua mais, sûr de sa tactique, le Britannique a temporisé, bloqué les crochets de son adversaire - clairement trop enveloppé samedi - pour l'annihiler. Le Britannique n'a pas tenté d'assommer son adversaire, trop craintif d'encaisser un uppercut ou un crochet - qu'il a parfois subi, sans suite -, mais a su contenir l'explosivité de l'Américain d'origine mexicaine.

"Je ne me ferai pas avoir deux fois. Je ne suis pas là pour le show, je suis là pour gagner", avait prévenu Joshua avant le combat. Samedi, il n'avait rien à prouver si ce n'est à lui-même, et récupère ce qu'il était venu chercher sous la pluie saoudienne : son honneur et ses trois titres de champion du monde. Avant la belle pour départager les deux poids lourds ?

Boxe