Boris Becker félicite Andre Agassi en 1991 à Roland-Garros
Boris Becker félicite Andre Agassi en 1991 à Roland-Garros: l'Allemand vient de perdre sa demi-finale contre l'Américain | PIERRE VERDY / AFP

Boris Becker: le damné de la terre

Publié le , modifié le

Connors, McEnroe, Edberg, Becker et Sampras ont tous occupé le premier rang mondial sans jamais parvenir à dompter Roland-Garros. Le New-Yorkais et le Suédois sont passés tout près, les trois autres n'ont jamais disputé la finale. Retour sur ces rendez-vous manqués avec l'histoire. Aujourd'hui, Boris Becker.

L'Allemand n'a jamais remporté le moindre tournoi sur terre battue. Il en a pourtant eu l'occasion, échouant notamment trois fois en demi-finales sur la terre ocre de la Porte d'Auteuil. En 1987, il mate Jimmy Connors en quarts de finale mais se fait laminer deux jours plus tard par le métronome Mats Wilander (6-4, 6-1, 6-2).

Trois défaites en demies

En 1989, Becker rate la chance de sa vie. Opposé à son vieux rival Stefan Edberg, "Boum Boum" remonte deux sets de handicap pour finalement s'incliner en cinq manches (6-3, 6-4, 5-7, 3-6, 6-2). En 1991 enfin, le triple vainqueur de Wimbledon sort Michael Chang en quarts mais il ne peut rien face à Andre Agassi (7-5, 6-3, 3-6, 6-1).

Péché d'orgueil

Hormis ces trois belles performances, Boris Becker compte seulement un quart (sorti par la révélation Michael Pernfors en 1986) et huitième de finale (perdu en cinq sets face à Henri Leconte, déchaîné, en 1988). Sinon, l'enfant de Leimen s'est fait sortir rapidement (2e tour en 1985 pour son premier Roland, 1er tour en 1990, 2e tour en 1993, 3e tour en 1995).

Au cours de sa carrière, et malgré quelques grandes finales (Hambourg 1990, Rome 1994, Monte-Carlo 1991 et 1995) perdues contre Aguilera, Sampras, Bruguera et Muster), l'Allemand a toujours manqué de réussite sur sa moins bonne surface. Une déveine incroyable pour ce joueur puissant qui s'explique en partie par le fait que Becker a longtemps pensé, par orgueil, pouvoir rivaliser du fond du court avec les meilleurs. Une erreur fatale que cette superstar du sport a longtemps ruminée. 

Bilan à Roland: trois demi-finales, un quart de finale. Bilan en Grand Chelem: 6 titres, 4 finales