Yohan Blake
Yohan Blake | AFP - MARK RALSTON

Blake en or, Bolt dehors !

Publié le , modifié le

Sensation à Daegu : c'est le Jamaïcain Yohan Blake qui est devenu champion du monde du 100 m (9'92) en profitant notamment de la disqualification de son compatriote Usain Bolt, auteur d'un incroyable faux-départ ! Les Français Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut, 4e et 6e, n'ont pas su en profiter.

On dit que la foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit. Champion du monde à Berlin, "la foudre Bolt " s'est éteinte sur la piste de Daegu deux ans plus tard après un incroyable scénario. Grandissime favori de l'épreuve-reine, le recordman du monde, qui avait laissé une déconcertante impression de facilité lors des tours précédents, a tout simplement été disqualifié après un faux-départ. Pourtant, avant le coup de feu, rien ne semblait traduire une quelconque nervosité dans le comportement du Jamaïcain, tout en décontraction habituelle. Mais c'est bien lui qui est parti avant les autres en anticipant trop le départ... Stupeur dans la foule et incrédulité du champion jamaïcain et qui en jette son maillot à terre...

La mise hors-jeu de la terreur du sprint mondial ouvre bien sûr des nouvelles perspectives à la meute qui se prend à rêver d'or. Mais certains gèrent mieux l'évènement qui vient de se produire que d'autres. Dans sa bulle, Yohan Blake met tout le monde d'accord dès les premiers mètres après le second départ. Le Jamaïcain sort enfin de l'ombre de Bolt et signe, en 9'95, la plus belle performance de sa carrière. Derrière, l'Américain Walter Dix (10'08) et le coureur de Saint-Kitts, Kim Collins (10'09), complètent le podium, mais loin, très loin, du nouveau champion du monde. 

"C'est surréaliste"

"Je ne peux pas trouver les mots. C'était comme si Usain Bolt était à mes côtés", s'est ému le vainqueur. "Je suis resté calme pour rattraper Collins. Je sentais que j'allais gagner pour Bolt", a-t-il ajouté. "C'est surréaliste cette course aux erreurs, éprouvante pour les nerfs. Je ne pensais vraiment pas qu'ils le (Bolt) mettraient dehors", a expliqué Dix. Surprenant champion du monde 2003 à Paris, Collins a démontré à 35 ans sa valeur sur la durée pour sa 8e participation consécutive aux Championnats du monde depuis 1997. "Le champion hors du jeu, il fallait en profiter. Je suis abasourdi. J'ai pris un excellent départ et je pensais même qu'ils ne me rattraperaient pas", a souligné Collins.

Christophe Lemaitre, quatrième en 10'19, pourra regretter longtemps son envol manqué tandis que Jimmy Vicaut, 6e en 10'27, peut déjà savourer son bonheur d'avoir participé à cette finale historique. Celle qui a vu le Dieu Bolt tomber...

Voir la video

Julien Lamotte