Biathlon - Relais (F) : les Françaises brillent à Ruhpolding

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
La joie des Françaises après leur victoire sur le relais à Ruhpolding
La joie des Françaises après leur victoire sur le relais à Ruhpolding | SVEN HOPPE / DPA

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le relais féminin français a remporté l'étape de la Coupe du monde de biathlon à Ruhpolding, en Allemagne. Dominantes au tir, les Bleues ont devancé la Norvège et l'Allemagne.

Vingt-cinq ans que le biathlon français l'attendait ! Le relais féminin s'est imposé à Ruhpolding (Allemagne), une première depuis 1994. Julia Simon, Anaïs Bescond, Justine Braisaz et Anaïs Chevalier ont signé d'une belle manière leur premier succès en Coupe du monde cette saison. Avec seulement quatre fautes au tir, elles ont devancé la Norvège (+11.5) et l'Allemagne (+36.1). Les Françaises étaient déjà montées sur le podium mi-décembre, à Hochfilzen (Autriche), mais avait dû se contenter de la troisième place. 

Simon démarre par un sans faute

Le relais français a été parfaitement initié par Julia Simon, impériale au tir (10/10) et solide sur les six kilomètres de ski. Un duel avec l'Italie était lancé, la Savoyarde devançant Dorothea Wierer pour atteindre le premier passage de témoin. Anaïs Bescond s'est fait peur sur le pas de tir, avec une faute permettant aux Transalpines de reprendre la tête. Sans perdre son sang-froid, Bescond s'est accrochée au wagon pour aller faire la différence au tir debout. Un cinq sur cinq contre deux fautes pour Federica Sanfilippo, et la France passait à nouveau en tête. 

Braisaz gère, Chevalier conclut

Un coup dur pour les Italiennes, qui ne s'en sont pas remises et ont chuté jusqu'à la 11e place.  Troisième relayeuse, Justine Braisaz s'est lancée avec 19,8 secondes d'avance sur la Slovaquie, une de plus sur l'Italie. A l'aise sur les skis, elle a pu se permettre une faute à chaque passage sur le pas de tir. Sous la menace de la Norvège, revenue à 14 secondes de la tête, Anaïs Chevalier n'a jamais paniqué. Son sans faute au tir couché a mis ses poursuivantes sous pression, avec une pioche pour Marte Olsbu Roeiseland à la clé. Son 4/5 au tir debout a été suffisant, avec deux nouvelles fautes de la Norvégienne. Elle a pu savourer son entrée sur la ligne d'arrivée, récompense méritée après une course parfaite des Bleues. 

"C'est rare des courses comme ça"

"Les filles avaient bien fait le boulot, j'avais juste envie de ne pas gâcher la belle course de l'équipe", a raconté Anaïs Chevalier sur la Chaîne L'Equipe. "Ce n'était pas fou sur les skis mais j'ai assuré au tir. Tout le monde a fait une course pleine, c'est rare des courses comme ça. Par rapport au relais de la semaine dernière qui était cata, elle fait du bien." Elles retrouveront la compétition individuelle dès demain, avec la mass start toujours à Ruhpolding. Ce succès collectif pourrait leur donner de l'élan, avec quatre podiums (un pour Braisaz, trois pour Chevalier) pour aucune victoire en onze courses jusque-là. 

Biathlon