Kevin Séraphin Washington Wizards
Kevin Séraphin (Washington Wizards) | RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Washington décolle enfin

Publié le , modifié le

Après douze défaites en autant de matchs, les Washington Wizards du Français Kevin Séraphin ont enfin débloqué leur compteur face à Portland (84-82). Du côté des autres Tricolores, Tony Parker et Joakim Noah ont brillé lors des succès de San Antonio et de Chicago, respectivement aux dépens d’Orlando (89-110) et de Dallas (101-78).

Le chiffre 13 aura porté bonheur aux Wizards. Après 12 défaites, la franchise de Washington a enfin redressé la barre, laissant aux New Jersey Nets le titre peu envié d'équipe ayant réalisé le plus mauvais début de saison de l'histoire (18 matchs sans victoire en 2009-2010). "On a finalement eu cette victoire !!!!", a réagi Kevin Seraphin sur Twitter après un succès qui a failli ne pas se matérialiser car Washington a gâché une avance de quinze points en dernier quart temps avant de réagir in extremis. Le pivot guyanais a contribué au succès des Wizards avec 10 points et 10 rebonds, son deuxième double-double de la saison tandis que du côté de Portland, Nicolas Batum se fendait de 20 points, 4 rebonds, 2 passes décisives et 3 interceptions. Insuffisant toutefois pour empêcher les Blazers d'être les premières victimes des Wizards.

En vieux "routiers" de la NBA, Tony Parker et Joakim Noah ont assuré le travail cette nuit. Le premier nommé a ainsi réussi 14 points et 8 rebonds lors de la victoire de San Antonio (110-89) à Orlando mais tourne tout de même à 24 points de moyenne sur les 5 derniers matches après des prestations de haute volée depuis une semaine. Quant au pivot des Bulls, il a lui aussi réalisé un double-double lors de la victoire fleuve de Chicago contre Dallas (101-78), avec 13 points et 10 rebonds auxquels il convient d'ajouter 5 passes décisives et 3 contres pour compléter sa bonne soirée.

Rondo ne fait pas le dos rond

A noter aussi le match très chaud entre Boston et Brooklyn où Rajon Rondo a vécu une sale soirée. Non seulement les Celtics se sont inclinés à domicile face aux Nets  (95-83), mais le meneur des C's a également été exclu après une échauffourée. Rondo, considéré comme l'un des meilleurs meneurs de jeu de NBA, a initié une sérieuse échauffourée avec l'intérieur des Nets Kris Humphries à quelques secondes de la mi-temps d'un match très musclé (trois exclusions et six fautes techniques individuelles au total). Le meneur de Boston n'a pas apprécié une faute assez sévère de Humphries sur Kevin Garnett près du panneau de Brooklyn et a voulu faire justice en le poussant. Humphries a réagi, Rondo s'est rebellé et une mêlée de joueurs s'est retrouvée dans les premières rangées de spectateurs, derrière le panneau. La confusion a duré près de trente secondes avant que les joueurs soient séparés. Rondo a été exclu directement et a vu sa série de 37 matchs consécutifs à plus de 10 passes décisives s'arrêter net.

Les résultats :

LA Clippers - Minnesota 101 - 95
Atlanta - Charlotte 94 - 91
Boston - Brooklyn Nets 83 - 95
Detroit - Phoenix 117 - 77
Milwaukee - New York Knicks 88 - 102
Memphis - Toronto 103 - 82
Chicago - Dallas 101 - 78
Oklahoma - Houston 120 - 98
Nouvelle-Orleans - Utah 84 - 96
Orlando - San Antonio 89 - 110
Washington - Portland 84 - 82

Julien Lamotte