Le Mans Villeurbanne Kahudi E.Jackson 092010
Charles Kahudi (Le Mans) défend sur Edwin Jackson (ASVEL) | AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER

Villeurbanne sous pression

Publié le , modifié le

Villeurbanne, scotché à la dernière place de la ProA, est sous pression maximale avant la réception d'Orléans dans un remake de la finale 2009, vendredi en match avancé de la 6e journée. Dans les autres rencontres, Pau-Orthez reçoit Nancy tandis que Gravelines se déplace au Havre.

Villeurbanne - Orléans. Dernier avec un seul succès au compteur, l'Asvel n'a pas le droit à l'erreur. "La situation est anormale, inacceptable. Ça ne peut pas durer" a prévenu le président Gilles Moretton. Désormais sous pression, Vincent Collet ne pourra cependant pas compter sur l'intégralité de son effectif. Victime d'un gros choc aux fessiers, lundi, à l'entraînement, Paul Lacombe sera indisponible une dizaine de jours, alors que Kim Tillie et Edwin Jackson, tous deux touchés à une cheville, sont incertains. "Nous, on n'a aucun pivot", souligne l'entraîneur d'Orléans Philippe Hervé, privé de Zach Moss (deux côtes fracturées) et de Ludovic Vaty (dont le contrat n'a pas encore pris effet). "Il faudra anticiper, ne pas laisser les Villeurbannais installer leur jeu collectif, ajoute Hervé. On n'est pas dans les meilleures conditions quantitatives, mais on peut nourrir l'idée d'un exploit."

Pau-Orthez - Nancy. Pau-Orthez qui reste sur deux victoires, contre Strasbourg et à Hyères-Toulon, espère continuer sur la même dynamique. "Notre saison est lancée!", s'est réjouit Didier Dobbels. L'Elan a ainsi pu travailler sereinement cette semaine. "Nos 21 passes décisives ont fait la différence dans le Var, ne l'oublions pas", avertit l'entraîneur qui espère récupérer le capitaine Frédéric Moncade (entorse d'une cheville) pour soulager Laurent Sciarra au poste de meneur de jeu. Battu lors des deux dernières sorties (Asvel et Roanne), Nancy tentera de rebondir sur un parquet de Pau où il s'est imposé lors de ses trois derniers matches. "Il est clair qu'il faudra qu'on soit plus présents au rebond et qu'on contrôle mieux la balle, glisse le coach Jean-Luc Monschau. Le Sluc, qui ira à Pau vendredi matin en avion privé, sera au complet et comptera notamment sur son arrière américain Willie Deane, pigiste médical de Ralph Mims. "On a besoin de points", glisse Monschau.

Le Havre - Gravelines. Après son bon début de saison qui l'avait vu remporter trois victoires en quatre matches, Le Havre souffre. Zianveni n'a pas été remplacé alors que Wesley Wilkinson et Bernard King ont connu des soucis dernièrement même s'ils sont remis. "On a déjà souffert du manque de rotation à Limoges et ça nous a peut-être coûté la victoire, mais une fois encore, je ne pourrai pas faire souffler ses joueurs majeurs", regrette le coach Jean-Manuel Sousa. Du côté de Gravelines, Christian Monschau et Rudy Jomby retrouvent leur ancien club au moment où le BCM impressionne à domicile après sa victoire 94-60 mardi contre Poitiers, et les deux victoires de trente-six points passés contre Cholet et Vichy. "Ces écarts forcément intéressent les journalistes mais j'espère que ce n'est pas un trompe l'oeil", souligne Christian Monschau.

AFP