Pau Nancy Rimac Brun 112010
Le meneur Palois Slaven Rimac | AFP - LAISSAC LUKE

Villeurbanne redresse la tête, Nancy la baisse

Publié le , modifié le

Sous pression après un début de saison raté, l'Asvel s'est en partie rassuré contre Orléans (70-65). Collet sauve sa tête mais les verts sont loin d'être mûrs. L'équipe du Loiret a elle payé cher ses absences dans la raquette et voit revenir sur lui son adversaire du jour. Depuis la blessure Mims, Nancy semble déboussoler. Le Sluc a concédé vendredi à Pau sa 3e défaite de rang en six journées de Pro A (76-62). Gros coup d'arrêt pour Gravelines au Havre (76-70).

Et voilà les Normands aux commandes de la Pro A en attendant le choc Le Mans - Cholet samedi à Antarès et les matches de Chalon et Paris-Levallois. Au vu du début de saison du STB, c'est tout sauf un hold-up pour une équipe bien en place. Le match s'est gagné lors de la 2e période où les Havrais faisaient prendre un gros bouillon aux Nordistes (31-11). Sans défense pendant dix minutes, Gravelines s'est battu tout seul avant de se retrouver en 2e mi-temps. Le handicap était trop important car l'équipe de Christian Monschau échouait à -6 au final.

Le sommet est lui encore loin pour l'Asvel. Et ce n'est pas la victoire de ce soir contre un Orléans diminué qui va donner un nouvel espoir aux Verts. Certes le succès est au rendez-vous mais la manière laisse toujours à désirer. Reste à savoir si c'est juste une question ou un mal plus profond qu'il sera plus délicat à soigner. A Nancy, c'est la blessure de Ralph Mims qui est le premier tournant de la saison. Depuis ce moment clé, les Couguars ont enchaîné trois défaites, la dernière à Pau-Orthez (76-62) qui confirme son redressement spectaculaire. Les Palois sont eux sur une courbe inverse et, avec un effectif au complet, peuvent viser le maintien sans trop de problème.