Barcelone Real Madrid Euroligue Ricky Rubio Llull
Le Madrilène Lull prend le meilleur le le Barcelonais Ricky Rubio | AFP - Josep Lago

Une Euroligue à dominante espagnole

Publié le , modifié le

L'Euroligue reprend ses droits lundi avec un match avancé entre l'Olympiakos et le Real Madrid. Les Ibères sont en force avec cinq représentants. Le reste de la 1ère journée s'étalera de mercredi à jeudi qui sera le grand jour pour Cholet. Seul club français engagé après les éliminations de Roanne, Villeurbanne et Le Mans en Tour préliminaire, le champion de France aura fort à faire pour atteindre le top 16, ce qui n'est plus arrivé depuis Pau en 2006-07.

Traduction de la domination ibérique sur la planète orange, ils seront cinq clubs de Liga ACB à traîner leurs baskets sur les parquets d'Euroligue. Une main mise rendue possible par la victoire de Valence en Eurocoupe (le vainqueur obtient un billet ferme pour la phase de poules). A la lecture des noms (Real Madrid, Barcelone, Vitoria, Malaga et Valence), on peut constater qu'ils sont tous candidats au top 16, voire mieux. Barcelone, tenant du titre, n'a pas bougé et sera difficile à déloger de son piédestal. Le Real Madrid rêve de prendre sa place mais il faut surtout regarder du côté de Vitoria, qui a battu les Catalans en finale du Championnat d'Espagne, même s'il lui faut digérer la perte de Tiago Splitter, parti à San Antonio en NBA.

Face au quintet espagnol, l'Olympiakos veut y croire, surtout grâce au retour en Europe de Rasho Nesterovic qui, après douze  saisons en NBA, a rejoint le Pirée en compagnie de Matt Nielsen. La paire devrait réussir à compenser le départ de Sofoklis "Baby Shaq" Schortsanitis au Maccabi Tel-Aviv. Autres transferts marquants, celui de Spanoulis qui passe du Panathinaïkos à l'ennemi juré d'Olympiakos, entraîné dorénavant par Dusko Ivkovic. Celui de Terell McIntyre qui passe de Sienne à Malaga, de l'entraîneur David Blatt qui  retrouve le Maccabi et, évidemment, la saignée traditionnelle du Partizan Belgrade qui perd notamment Bo McCalebb, parti remplacer McIntyre à Sienne, et Aleks Maric, qui vient renforcer le Panathinaïkos.

Dans la foulée d'un Mondial réussi (médaille d'argent), les clubs turcs, l'Efes Istanbul et Fenerbahçe, ont beaucoup d'espoirs. En Russie, on misera sur un retour du CSKA Moscou, désormais entraîné par Dusko Vujosevic, et du Khimki Moscou, tombeur du Mans en tour préliminaire. Même si la crise économique a fait des dégâts depuis un an en Russie, les deux clubs moscovites seront à surveiller. Pour Cholet, pas question de titre. Encore moins de quarts. En revanche, il y a une petite place à prendre dans le top 16. Placé dans le groupe C avec Barcelone, Fenerbaçhe et Sienne, le club des Mauges devrait pouvoir viser la 4e place qualificative. Pour cela, il lui faudra prendre le meilleur sur Lietuvos Rytas (Vilnius) et le Cibona Zagreb. Pas simple mais pas impossible non plus. Erman Kunter a bâti son effectif en conséquence. Sera-t-il à la hauteur ?

LE TABLEAU DE BORD DE L'EUROLIGUE

. Le format
La saison régulière consiste en quatre groupe de six équipes dont les quatre premiers sont qualifiés pour le Top 16. Cette deuxième phase qualifie les deux premiers de chacun des quatre groupes pour les quarts de finale, disputés au meilleur des cinq manches. Les vainqueurs des quarts de finale participent au Final Four qui en un week-end décide du champion d'Europe 2011.

. Le calendrier:
Saison régulière: 18 octobre au 23 décembre
Top 16: 19 janvier au 3 mars
Quarts de finale: 22 mars au 6 avril
Final Four: 6 au 8 mai à Barcelone

. La composition des groupes de la saison régulière:
Groupe A: Vitoria (ESP), Maccabi Tel-Aviv (ISR), Partizan Belgrade (SRB), Gdynia (POL), Kaunas (LTU), Khimki Moscou (RUS)
Groupe B: Olympiakos Le Pirée (GRE), Real Madrid (ESP), Malaga (ESP), Rome (ITA), Bamberg (GER), Charleroi (BEL)
Groupe C: FC Barcelone (ESP), Sienne (ITA), Vilnius (LTU), Fenerbahçe (TUR), Cibona Zagreb (CRO), Cholet (FRA)
Groupe D: CSKA Moscou (RUS), Panathinaïkos Athènes (GRE), Valence (ESP), Efes Istanbul (TUR), Milan (ITA), Olympija Ljubljana (SLO)

. Les dix derniers vainqueurs:
2010 - Euroligue : FC Barcelone (ESP)
2009 - Euroligue : Panathinaïkos Athènes (GRE)
2008 - Euroligue : CSKA Moscou (RUS)
2007 - Euroligue : Panathinaïkos Athènes (GRE)
2006 - Euroligue : CSKA Moscou (RUS)
2005 - Euroligue : Maccabi Tel Aviv (ISR)
2004 - Euroligue : Maccabi Tel Aviv (ISR)
2003 - Euroligue : FC Barcelone (ESP)
2002 - Euroligue : Panathinaïkos (GRE)
2001 - SuproLigue: Maccabi Tel Aviv (ISR)
2001 - Euroligue : Virtus Bologne (ITA)
NDLR: deux compétitions concurrentes ont été organisées en 2001.