Nancy Le Mans Samnick Kahudi 032011
La lutte entre le Nancéien Samnick et le Manceau Kahudi | AFP - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

UN de chute pour Nancy !

Publié le , modifié le

Nancy a essuyé son premier revers en ProA en s'inclinant au Mans (80-78), au terme d'un match très disputé, samedi pour le compte de la 7e journée. Les Nancéiens abandonnent leur 1re place à Gravelines qui a atomisé (106-57) une équipe de Hyères-Toulon aux abois. Cholet et Roanne se replacent après leurs succès respectifs sur Le Havre (90-77) et Dijon 80-58. Pau remporté le duel de bas de tableau face à Nanterre.

Il fallait bien que cela arrive un jour. Le SLUC Nancy n'a pas pu maintenir son invincibilité en championnat Le champion en titre est tombé à son tour, à Antarès, face à  une équipe mancelle retrouvée, qui peut cultiver des ambitions. Très sollicités avec également l'Euroligue, les Lorrains ont eu du mal à entrer dans la partie, au contraire de Manceaux plutôt en réussite qui menaient de 9 points à la pause. Avec un bon Rochestie (12 pts) soutenu par Sommerville et Batista (15 pts chacun), ils continuaient de faire la course devant. Mais les Nancéiens, avec un Nicolas Batum en verve (24 pts, 9 rebonds) sont peu à peu revenus dans le match.  Batum, formé au Mans, a même égalisé pour son équipe à une minute et demie de  la fin après de longues minutes à courir derrière le score.  Mais il a ensuite été littéralement encerclé par les Manceaux et ses  coéquipiers Linehan et Moerman ont bafouillé leurs actions dans la dernière  minute pour laisser le MSB s'imposer 80-78.

Voilà qui fait donc la bonne affaier de Gravelines le BCM,  où pas moins de neuf joueurs ont terminé entre 8 et 15 points pour  conforter une place de nouveau leader, a complètement fait voler en éclats Hyères-Toulon. Rien n'est épargné cette saison au club varois, en grande difficulté  financière et qui s'est déplacé samedi sans son nouveau pivot NBA Alexis  Ajinça,  ni... son entraîneur Alain Weisz, souffrant. Cette saison s'annonce bien comme on le pensait, comme un calvaire pour les Toulonnais.

A Roanne, dont c'était la première sortie sans son emblématique entraîneur quatre jours après la mise à pied de Jean-Denys  Choulet, et alors que son successeur Luka Pavicevic, l'équipe s'est fait un point d'honneur à se remettre en ordre de marche. Et quoi de mieux qu'une invitation au nouveau coach qu'un carton.... dont Dijon a fait les frais. La Chorale, où Baret (20 pts) mais aussi Page ont tenu leur rang, a rapidement pris le large et a même terminé la rencontre avec son banc, pour l'emporter finalement 80-58.

Cholet, emmené par les 17 points de Causeur, a remporté son quatrième  succès en dominant 90-77 l'équipe du Havre malgré les 30 points de Boddicker. A  noter le petit match côté havrais d'Ian Mahinmi (5 points, 2 rebonds). Strasbourg, mené pendant pratiquement toute la partie, est venu souffler la  victoire (79-78) à Poitiers, où le jeune Fournier a brillé en vain avec 23  points. La Sig a elle pu compter sur les 17 points de Harper.
 Le Havre et Poitiers voient revenir dans le bas du tableau Pau-Orthez qui,  après avoir fait le ménage - départ de deux joueurs et de l'entraîneur - a  remporté sa première victoire à domicile de la saison, 89-84 après prolongation  face à Nanterre avec un énorme Gipson (24 points, 12 passes, 6 rebonds).