Top 16 : Le CSKA et le Real partent du bon pied, Barcelone craque

Top 16 : Le CSKA et le Real partent du bon pied, Barcelone craque

Publié le , modifié le

En ouverture du Top 16 de l’Euroligue, le CSKA Moscou est difficilement venu à bout du Fenerbahçe Istanbul (84-81 a.p.), restant ainsi la dernière équipe invaincue de la compétition. Parmi les autres rencontres de la soirée, le Real Madrid s’est débarrassé de l’Etoile rouge de Belgrade (79-72), tandis que le Barça d’Edwin Jackson s’est effondré face à l’Alba Berlin (70-80).

Pour les joueurs moscovites, il s'agissait là du premier véritable test de leur saison européenne. Après avoir survolé le groupe B avec dix succès en autant de rencontres, les coéquipiers du frenchie Nando De Colo ont passé, non sans difficulté, la première marche du Top 16 (le principe : deux groupes de six équipes, les quatre premières places de chaque groupe sont qualificatives pour les phases finales).

Dans la rencontre au sommet du groupe F, le club de la capitale russe a en effet réussi à faire tomber le Fenerbahçe Istanbul, qui restait pourtant sur six victoires d’affilée en Euroligue. Face au bon match du shooteur américain Andrew Goudelock (19 points), le CSKA a fait valoir son collectif : six joueurs à dix points ou plus, dont Milos Teodosic (12 points, 6 passes) et Sonny Weems (13 points, 8 rebonds, 6 passes). De Colo, à dix unités, à également participé à la victoire des siens, qui demeurent intouchables depuis le début du tournoi.

Retour gagnant pour Heurtel à Vitoria

L’autre club d’Istanbul, l’Anadolu Efes, emmené par sa nouvelle recrue française Thomas Heurtel (0 point en 15 minutes), s’en est mieux sorti. Opposés au plus tricolore des clubs d’Euroligue (Fabien Causeur, Kim Tillie), les coéquipiers de Stratos Perpéroglou (15 points), menés quasiment toute la rencontre, ont réalisé un gros dernier quart-temps en défense (17-9) pour lancer leur Top 16 par un succès étriqué (72-67). Les derniers matches du groupe F ont vu l’Olympiakos s’imposer à Malaga (69-61), dans le sillage de Vassilis Spanoulis (11 points, 10 passes), et les Russes du Nizhny Novgorod l’emporter face à Milan (79-59) grâce au toujours impeccable Taylor Rochestie (19 points et 8 passes).

Berlin surprend Barcelone

Dans le groupe E, fortunes diverses pour les gros clubs espagnols. Le Real Madrid, à la faveur d’un troisième quart-temps à sens unique et d’un Rudy Fernandez étincelant (15 points, 6 rebonds, 4 passes), a dominé l’Etoile rouge de Belgrade. En revanche, le FC Barcelone, qui n’avait perdu qu’un seul match européen avant d’affronter le ‘modeste’ Alba Berlin (4v-6d), a complètement raté son entrée en matière dans le Top 16. Les Blaugrana, malgré Marcelino Huertas (23 points, 7 passes) et Edwin Jackson (6 points), ont trébuché face aux Allemands du trio McLean-Radosevic-Redding (48 points à eux trois).

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer