Zianveni
Maxime Zianveni | AFP- Jean-Sébastien Evrard

Strasbourg dans la douleur

Publié le , modifié le

Strasbourg a obtenu sa deuxième victoire d'affilée en ProA en s'imposant après prolongation (78-67) vendredi pour le compte de la 3e journée. Dans l'autre match avancé de la journée, la Chorale de Roanne a enfin signé son premier succès en l'emportant devant Paris-Levallois 74-65, grâce à une énorme moisson aux rebonds (52 contre 32).

Strasbourg avait montré quelques signes intéressants depuis le début de la saison. Une bonne résistance à Gravelines puis une victoire à Limoges, et l'on pensait que le nouveau collectif alsacien allait démontrer ses dispostitions offensives pour son premier match dans sa salle. Strasbourg a eu beaucoup de mal pour se débarrasser de Dijon. Fitch, auteur de 23 points dont les huit derniers de son équipe dans le temps réglementaire pour égaliser à 60-60, a été déterminant, avant que la SIG ne marque 18 points en seulement cinq minutes pour survoler la prolongation.   

Après deux défaites en ouverture, Roanne a enfin lancé sa saison en infligeant sa première défaite au Paris-Levallois. Pour Roanne, c'est un vrai soulagement après une entame totalement ratée avec des défaites contre Poitiers et Nancy. Encore dominée à la pause (38-30) la Chorale a fait la différence en deuxième période grâce à Amagou (14 points), Collins (15 points, 13 rebonds) et un Howard (11 points, 11 rebonds) décisif au rebond offensif dans le "money-time". Pour Paris, ce premier revers sonne la fin d'un festival offensif (90,5 points de moyenne sur les deux premiers matches) et aussi le retour au calme du duo Albicy-Diot, réduit à 12 points et 9 passes à eux deux. 

Après cette défaite, il n'y a plus que trois équipes invaincues en ProA avec Gravelines, qui reçoit Limoges samedi, Le Havre, qui se déplace à Cholet, et Villeurbanne, qui se rend à Nanterre.