New Orleans San Antonio Belinelli Ginobili 01 2011
L'Italien des Hornets Belinelli face à l'Argentin des Spurs Ginobili | AFP - Getty Images

Spurs et Celtics au tapis

Publié le , modifié le

San Antonio n'a pas enregistré un 9e succès consécutif au contraire de New Orleans, leur tombeur (96-72), qui ont gagné pour la 8e fois de suite. Tony Parker (10pts) finit 2e meilleur marqueur de son équipe. La série est également finie pour Boston, après 5 victoires, battu à Washington (85-83). Grosse soirée pour LeBron James (38pts, 11rbds) lors du succès de Miami sur Toronto (120-103). Succès étriqué de Dallas chez les Nets (87-86).

Jamais les Spurs n'avaient connu pareille gifle depuis le début de la saison. La défense de fer toujours prônée par Gregg Popovich a laissé 96 points, et surtout son attaque de feu, nouveauté de la saison, a connu une terrible défaillance, pour finir à 24 points derrière New Orleans (96-72). C'est donc aussi le pire rendement offensif de l'équipe texane de la saison. Preuve en est, le meilleur marqueur se nomme Tiago Splitter, avec 11pts et 6rbds au compteur, soit un point de plus que Tony Parker (10pts) et deux sur Richard Jefferson (9pts, 4rbds). Manu Ginobili (4pts, 6 passes) et Tim Duncan (6pts, 5rbds) n'ont pratiquement pas pris la parole dans ce débat, l'entraîneur de San Antonio préférant mettre son banc à contribution en deuxième période. "New Orleans a pratiqué une défense fantastique, physique, physique, et bien exécuté. Quand vous combinez à cela de très bons tirs, vous êtes dans une soirée d'enfer. Ils ont été merveilleux", rendait hommage Popovich, qui démarre bien mal une série de 12 matches sur 13 à l'extérieur. Les Hornets ont pu compter sur un David West indomptable (18pts, 10rbds), Trevor Aziza (15pts, 8rbds) et surtout Marcus Thornton, venu du banc (18pts, 5rbds), apportant un supplément de points et d'âme à une formation dans laquelle la star Chris Paul a pour une fois joué les serviteurs (11pts, 6 passes, 6rbds).

Les Texans pourraient se consoler en voyant que leur rival de la Conférence Est, Boston, a également chuté dans la nuit, enregistrant son 10e revers de la saison (soit 3 de plus que SA) en tombant à Washington (85-83). Un match que n'a pas pu disputer Shaquille O'Neal, blessé, et que les Celtics ont bien savonné en n'inscrivant que 48 points dans les trois derniers quarts-temps (dont seulement 11 dans le 4e) après en avoir marqué 35 dans le premier. Contrairement à Parker et aux siens, les coéquipiers de Kevin Garnett (meilleur marqueur de son équipe avec 17pts et 4rbds) ont toujours fait la course en tête, ne l'abandonnant qu'au plus mauvais moment, à 2'35" de la fin du match et s'inclinant sur un panier à 3points (à 57"7 du terme) puis sur un dernier lancer franc de John Wall (16pts). Il est vrai que les 18 tirs ratés sur 23 tentés par l'équipe dans le 4e quart-temps ont grandement fragilisé Boston, à l'image de Ray Allen (2/8 à 3pts, 16pts et 5rbds). Avec son double-double, Rashard Lewis (18pts, 11rbds) finit meilleur marqueur de la rencontre.

Sans Chris Boshh, blessé, ni Dwyane Wade, victime d'une migraine, Miami a mis le feu à l'AmericanAirlines Arena grâce au troisième membre du trio, LeBron James, auteur d'un double-double de toute beauté (38pts, 11rbds, 6 passes). Mais réduire la victoire sur Toronto (120-103) au simple talent de l'ancienne star de Cleveland serait bien trop réducteur. Car James a trouvé en Mike Miller un soutien précieux pour un autre double-double (32pts, 10rbds), James Jones n'étant pas en reste (15pts, 4rbds). "C'est le parfait exemple d'une victoire d'équipe", saluait Erik Spoelstra, l'entraîneur du Heat.Les 30pts de Demar DeRozan et les 28pts de Bargnani n'ont pas été suffisants aux Raptors qui encaissent là leur 31e défaite en 44 matches, un parfait "négatif" de leur vainqueur du soir (31 victoires en 44 matches).

A New Jersey, Dallas a remporté un tout petit succès (87-86) avec 6 points de Ian Mahinmi, mais avec surtout 23pts et 7rbds de Nowitzki. Alexis Ajinça a été prié de rester chez lui, en attendant que son transfert à Toronto soit autorisé par la Ligue, et permette l'arrivée chez les Mavs de Peja Stojakovic, libéré par les Raptors. Or, ce qui ressemble à un échange déguisé serait une infraction au réglement du salary cap. La NBA mène donc l'enquête. Chez les Nets, 6pts et 2 rebonds pour Johan petro.

Le sourire était du côté de Nicolas Batum, auteur de 23pts, 6rbds et 2 passes et surtout d'une série de 4 paniers à 3pts consécutifs, lors de la victoire de Portland sur Indiana (97-92), un 5e succès d'affilée. Pas de sourire pour Boris Diaw, malgré ses 12pts, 7rbds, 4 passes, 2 interceptions et 1 contre. C'est normal, Charlotte a pris une claque à domicile contre Atlanta (103-87), les Hawks se relevant rapidement de la gifle infligée la veille dans leur antre par les Hornets avec 41pts d'écart à la fin du match. Idem pour Ronny Turiaf (7pts, 7rbds, 2 passes, 2 contres), défait avec les Knicks à Oklahoma City (101-98).

Résultats de la nuit

Charlotte - Atlanta 87-103
Chicago - Cleveland 92-79
Portland - Indiana 97-92
Miami - Toronto 120-103
LA Clippers - Golden State 113-109
Detroit - Phoenix 75-74
Washington - Boston 85-83
Oklahoma - New York 101-98
Houston - Orlando 104-118
New Jersey - Dallas 86-87
New Orleans - San Antonio 96-72
Philadelphia - Utah 96-85
Milwaukee - Memphis 81-94