Sarre sous pression à Strasbourg

Publié le , modifié le

Strasbourg a donné trois semaines à son entraîneur Frédéric Sarre pour opérer des changements profonds, a annoncé le président du club de ProA, Martial Bellon, quelques jours après une défaite historique contre Orléans (96-39) en championnat. "Il y a des changements sur le fond très importants, (...) c'est une remise en cause totale et collective engagée par le club à la demande des dirigeants", a déclaré M. Bellon.

La débâcle alsacienne a été marquée par un 2e quart-temps perdu 37 à 0, une première dans les annales de la Ligue. Parlant de "bérézina", d'"humiliation" et d'"énorme accident" samedi à Orléans, il a souligné la nécessité de gagner le match vendredi contre Vichy, tout en précisant qu'on "ne rachète pas un fiasco historique avec une victoire".