Dennis Rodman
L'ancien joueur NBA Dennis Rodman | AFP - TORU YANAMAKA

Rodman coach de basket en Corée du Nord

Publié le , modifié le

L'ex-vedette NBA Dennis Rodman retourne en Corée du Nord du 19 au 23 décembre pour préparer l'équipe nationale de basket en vue du match qu'il organise pour l'anniversaire du dirigeant Kim Jong-Un, a annoncé le parraineur de l'opération.

Ce sera la troisième fois que l'ancien joueur de Chicago se rend en Corée  du Nord où il a tissé des liens personnels avec Kim Jong-Un, réputé être un  grand passionné de basket et plus particulièrement des Bulls. En février, l'ancien joueur américain avait rencontré le jeune dirigeant,  qui a succédé à son père fin 2011, en marge déjà d'un match de basket entre une  équipe nord-coréenne et une formation américaine. En septembre, Rodman, connu autant pour ses excentricités et ses coupes de  cheveux multicolores que pour ses cinq titres NBA, était même venu passer des  vacances auprès de son "ami pour la vie" et sa petite fille "Ju-Ae".  Il reviendra donc fin décembre pour préparer un nouveau match de basket  entre l'équipe nationale nord-coréenne et une sélection d'anciens joueurs NBA  prévu le 8 janvier prochain à l'occasion de l'anniversaire de Kim Jong-Un.

Enthousiasme

L'état civil précis du leader de l'un des régimes les plus fermés du monde  n'est pas connu officiellement, les médias sud-coréens lui donnant entre 29 et 31 ans. Rory Scott, porte-parole du bookmaker irlandais Paddy Power qui parraine  l'opération et tournera un documentaire à l'occasion, a déclaré jeudi à l'AFP  que la sélection américaine serait officialisée dans les prochains jours. "Ce sera un mélange entre anciens joueurs de NBA, dont quelques légendes,  et des gars plus jeunes. Dennis passera quelques jours avec l'équipe nationale  nord-coréenne à la fin du mois", a développé Rory Scott qui accompagnera Rodman  en Corée du Nord. La récente purge au plus haut sommet de l'Etat, avec le limogeage de l'influent Jang Song-Thaek, oncle et éminence grise du numéro un, "ne change rien pour nous", a ajouté Rory Scott. "On est tous très enthousiaste pour ce  projet", a-t-il conclu.

AFP