Roanne Djabate joie avec public 092010
La communion entre la Chorale de Roanne et son fidèle public | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Roanne fait cavalier seul

Publié le , modifié le

Roanne, vainqueur de Poitiers 88 à 76 samedi, a pris seul la tête de la ProA dans l'attente du dernier match de la 10e journée qui voit le co-leader Cholet se déplacer dimanche dans la salle de Hyère-Toulon, Gravelines ne faisant plus partie du trio de tête après sa défaite à Chalon.

sitôt éliminé de l'Eurocoupe, Roanne est reparti de l'avant en Championnat pour infliger à Poitiers sa quatrième défaite de rang. Performants aux tirs primés (10 sur 22 contre seulement 7/18 à son adversaire) et aux lancers francs (20/27), les Roannais ont pu aussi compter sur cinq joueurs à dix points ou plus dont Amagou (13 pts ) et Gordon (16 pts). Si Wright a été le meilleur marqueur de la rencontre avec 18 points, à Poitiers, il n'a pas été bien secondé mis à part Guillard (14 pts), Conley (16 pts) et Younger (11 pts). Roanne compte donc provisoirement un point d'avance sur un trio composé de Gravelines, Nancy, vainqueur à Strasbourg 73-64, et Chalon-sur-Saône.

A Chalon, Gravelines n'a jamais été en mesure d'inquiéter une équipe locale  entreprenante et performante dans tous les compartiments de jeu, en particulier  au cours des deux premiers quarts temps menés tambour battant. Vainqueurs  logiques (80-70), les Chalonnais ont réussi à contrer la réussite du Nordiste  Woodside (23 pts) par la performance combinée de Schilb (18 pts), Haynes (16 pts), Aminu  (12 pts) et Tchicamboud (10 pts).

Nancy, battu au buzzer en Eurochallenge après une série de six succès  d'affilée toutes compétitions confondues, a aussi renoué avec la victoire en  dépit d'un premier quart-temps mal engagé (12-24). Mais, s'appuyant sur un grand  Deane (17 pts), bien secondé par Darden (16 pts) et Akingbala (11 pts), les Lorrains ont  ensuite infligé un cinglant 23-9 suivi d'un 21-15 qui a laissé les Alsaciens  sans réaction.

Cholet et Le Havre, vainqueur à l'arraché d'Orléans 79-77, suivent à deux  points juste devant Pau-Orthez, qui a battu sans trembler Vichy 76-62, un groupe  de sept équipes, dont Hyères-Toulon, se trouvant à une longueur des Palois.

AFP