Cholet Orléans Meija 102010
Le Choletais Meijia | AFP - ALAIN JOCARD

Roanne et Cholet toujours au coude à coude

Publié le , modifié le

Roanne et Cholet ont conforté leur position aux commandes de la ProA à l'issue de la 14e journée. La Chorale est allée s'imposer au Havre (65-75) tandis que Cholet a réussi la performance de l'emporter sur le parquet de Nancy (75-85) décrochant du même coup les Lorrains de ce qui constituait le trio de tête. Pour les deux dernières places pour la Semaine des As, c'est l'embouteillage au milieu du tableau.

Hyères-Toulon battu vendredi par Gravelines reste en ballotage favorable tout comme Villeurbanne, mais sa défaite à Limoges (87-69) place l'ASVEL sous la menace d'un groupe de quatre équipes (Orléans, Le Mans, Le Havre, Strasbourg) pointées à un point seulement alors qu'il reste une rencontre à disputer alors que soit livré le verdict.     

Pour Roanne qui a du mal à digérer le revers à Villeurbanne concédé alors que la plupart des joueurs étaient sur le flanc, victimes d'une gastro, et que la Ligue n'avait pas voulu reporter le match, le déplacement au Havre devait être un rachat. Mais ce fut bien difficile, après le départ annoncé de K.C.Rivers qui s'est engagé avec Bologne et qui disputait son dernier match de Pro A avec la Chorale. Sans doute n'était-il déjà plus là puisqu'il n'a inscrit que 7 points, bien loin de ses marques habituelles, avec notamment un zéro pointé sur 7 tirs à trois points. Du coup, les Roannais s'en sont remis à Uche Nsonwu (16 pts) qui a fait le ménage sous la panneau et assuré le scoring avec Amagou (12 pts) et Diabate (11 pts), alors que les Havrais ont joué sur mode alternatif, deux bons quart-temps, en n'en pas pu résister en dépit d'un Cox des grands jours. (26 pts).

A Nancy, Cholet a retrouvé ses couleurs de champions de France. N'ayant plus le calendrier européen à gérer l'équipe des Mauges revient vers le championnat avec ambition. Les Choletais en réussite (31 paniers sur 57 tirs)ont fait la différence dans le premier quart temps (+12) grâce au duo offensif Robinson (24 pts) et Mejia (23 pts).
Chalon n'a fait aucun détail en dominant Pau-Orthez (84-62). Décidément Villeurbanne a du mal dans la régularité. L'ASVEL a subi la loi d'un CSP.Limoges beaucoup plus tranchant, où Wrighet et Massie (21 pts chacun) ont fait le show. Du coup Villeurbanne n'a pas assuré sa place aux As. Orléans toujours à un point en dépit de sa défaite (79-73) à Paris-Levallois qui a enfin renoué avec la victoire porté par un Sommerville qui avait décisé de jouer (26 pts).
Le Mans, Le Havre et Strasbourg sont à la hauteur d'Orléans et peuvent encore entrer dans le grand même si ce sont les foal-averages favorables qui feront la différence