ProA Nancy roanne 022011
Mipoka face à Tremmell Darden | AFP-Merle

Roanne au rebond ?

Publié le , modifié le

Quatre défaites en cinq matches ont fait sortir Jean-Denys Choulet de ses gonds. Le coach de la Chorale de Roanne a tiré la sonnette d'alarme et secoué ses joueurs comme il sait le faire. La première place, voire le top 2 quasiment hors d'atteinte, il s'agit maintenant de rester dans le coup pour la 3e ou 4e place de la saison régulière (Chalon et Gravelines ne sont qu'à une victoire devant). Cela passe par un succès samedi contre Orléans lors de la 23e journée.

Collectif ! Depuis la gifle reçue à Vichy samedi dernier, Roanne n'a plus que ce mot là à la bouche pour stopper cette spirale infernale (4 défaites et cinq matches). La blessure de Dylan Page a chamboulé le jeu bien huilé des Foréziens et les têtes de certains joueurs. Entre les lignes, les dirigeants de la Chorale ont vu des comportements incompatibles avec la philosophie du club. "Des joueurs ont la tête à l’envers, à nous de leur remettre à l’endroit, indiquait le président.Brochot dans le quotidien Le Progrès Je vais travailler dans ce sens cette semaine. Après, certains peuvent aussi aller sur le banc, être à l’écart du groupe quelques jours si le dialogue est impossible. Car le véritable problème, c’est le collectif. On ne joue pas en équipe. Chacun veut en fait sauver individuellement l’équipe. Cela ne fonctionnera que collectivement." Dans le collimateur se trouvent Amagou, Diabaté et Nsonwu, les porte-voix de la Chorale en attendant la montée en puissance de Ricky Davis. Pas de quoi saper le moral de Brochot qui vise toujours la 2e place de la saison régulière. "Sur le papier nous avons toujours l’une des meilleures équipes du championnat et on va régler les problèmes, assure-t-il. Je vois bien le virage de la saison samedi contre Orléans. Si l’on gagne, la machine pourrait bien repartir dans l’autre sens."

Vendredi, Cholet espère lui continuer sa marche en avant sur le parquet de Paris-Levallois. Le leader n'a rien à craindre d'une bête blessée qui doit encore assurer son maintien. L'affiche du week-end opposera les poursuivants immédiat de Cholet. Chalon reçoit Nancy avec l'ambition de rejoindre à la 2e place. Battu 81-75 à l'aller, l'Elan visera également le point-average. Mais le Sluc, difficile tombeur du Mans la semaine dernière, aura à coeur de montrer un autre visage et surtout une plus grande régularité sur quarante minutes. Dans la lutte pour les playoffs, Le Mans - Hyères-Toulon et Pau-Orthez-Poitiers vaudront déjà très cher. Pour le maintien, Limoges est dos au mur à Strasbourg. Vichy espère son succès de la précédente journée au Havre. A noter que Villeurbanne - Gravelines a été reporté au 4 avril.