Quel trône pour le King James ?

Publié le , modifié le

Ouvert le 1er juillet, le marché des transferts prendra fin ce soir. Riche et attrayant, ce mercato met aux prises bon nombre de grandes écuries de l’élite américaine pour s’attacher les services de grandes vedettes, libres de tout contrat. Si comme Amare Stoudemire (Knicks) certains joueurs ont déjà signé, LeBron James, l’agent libre le plus convoité de l’histoire, n’a pas dévoilé son choix. On le dit partant vers Miami, où il évoluerait aux côtés de Chris Bosh.

BOù évoluera l’an prochain LeBron James ? La questiontient en haleine et le suspens se fait ressentir. Car à quelques heures de laclôture du marché des transferts, rebaptisé le « LeBron athon » tantl’avenir du joueur excite les esprits, personne ne sait encore où le Kingposera ses valises. Le MVP des deux dernières saisons laisse monter lapression. Et il y a de quoi ! Voir LeBron sur la liste des joueurs libresrelève de l’extraordinaire. Une chance unique d’abriter en son sein le Roi dela contrée NBA.

Devant une telle opportunité, certains clubs avaient préparéleur coup. Dégraisser les gros salaires pour pouvoir sortir le chéquier aumoment opportun. Car s’offrir les services de l’ailier à un prix.Si son salaire ne dépassera pas le « salarycap », loi oblige, les émoluments que percevra le natif d’Akronatteindront des millions de dollars. Seules quelques formations capables derépondre aux prestations salariales exigées par le basketteur se sont positionnéessur le dossier L. James. Chicago, Miami, New-York et les Nets de New Jerseysont quelques destinations possibles pour le basketteur. Pourtant, ilsemblerait que l’aspect financier ne sera pas le critère décisif pour James,qui souhaite privilégier l’aspect sportif pour enfin remporter sa premièrebague de champion.

Direction Miami ?

Dans ce contexte, il semblerait que les Miami Heat tiennentla corde. Le club floridien a déjà signé deux joueurs proches du numéro 23des Cavaliers, Chris Bosh et Dwyane Wade. Les trois joueurs se sont rencontrésil y a une quinzaine de jours à Miami en envisageant la possibilité de formerun trio d’envergure chez les Heats. La rumeur annonçant Lebron James à Miami adonc des raisons de gonfler. Mais pour l’heure, l’hypothèse reste au stade dela supputation. Et chacun continue d’évoquer le cas LeBron. Le golfeur TigerWoods avait exprimé le souhait de le voir évoluer sous les couleurs des LosAngeles Lakers. Même Barack Obama y est allé de sa petite déclaration. Leprésident américain aimerait bien voir James rejoindre les Chicago Bulls. Pourmarcher sur les traces de l’emblématique Michael Jordan ?

Le principal intéressé n’a cessé de rester muet quant à safuture destination. Inscrit sur Twitter mardi dernier, l’agent libre le pluscélèbre de la NBAa provoqué un véritable raz-de-marée. En quelques instants, plus de cent millesfans s’étaient connectés sur le site communautaire dans l’espoir de vivre lescoop en direct. Sauf que LeBron s’est contenté de saluer ses fans : « Bonjourle monde, le vrai Roi James se trouve dans l’immeuble. Finalement »,a-t-il indiqué. Encore un peu de patience et l’on saura fixé sur l’avenir duKing. A Miami ou une autre formation de la NBA, LeBron James peut tout de même avoir leregret de ne pas avoir fait gagner le titre à son club de cœur, Cleveland, luiqui y a passé sept ans. Jordan l’avait fait avec Chicago. Pas James. Peut-êtrele fera-t-il avec le Heat. Mais la saveur du triomphe ne procurera sans doutepas le même plaisir.

Par Rayan Ouamara