Vincent Collet
Vincent Collet | AFP

Vincent Collet: "Le contraste était saisissant"

Publié le , modifié le

Vincent Collet a eu bien du mal à cacher sa frustration après la défaite de Strasbourg face à Limoges (71-59), lors du troisième match de la finale de Pro A (2-1 en faveur des Limougeauds). Le coach de la SIG a une nouvelle fois déploré un manque d'efficacité offensive de son équipe, bien trop maladroite pour espérer titiller le CSP sur son parquet. Collet sait aussi que Strasbourg va devoir montrer un autre visage samedi lors du quatrième duel, sous peine de voir le tenant du titre triompher de nouveau.

"Il y a eu une bonne entame insuffisamment concrétisée. On a fait des vrais stops, mais déjà en attaque, on était un peu sans rythme", a résumé l'entraîneur de la formation alsacienne. "On a confondu souvent la patience et le manque d'agressivité. On a trouvé des solutions correctes près du panier, mais on a refusé quelques tirs qui auraient pu nous permettre de prendre le bon rythme", regrette-t-il, sans nier le mérite des adversaires. "Ils ont été très agressifs, ils sortaient très haut pour être sûr que le porteur n'ait pas de solution véritable. Il faut qu'on mette des paniers, c'est obligatoire d'autant plus que eux en ont mis beaucoup, et des gros par moment", a estimé Collet, sûrement en référence à Smith, auteur d'un 3 sur 3 à trois points en première période. "Le contraste était saisissant", a-t-il lâché alors que les hommes de Philippe Hervé étaient pourtant privés d'Adrien Moerman. Le coach de la SIG explique également que son banc n'a pas répondu présent: "Nous, on a été moins servi par nos remplaçants. Mais samedi, ce sera un match différent. Individuellement, il faut une vraie remise en question de tout le monde, il faut qu'on élève notre niveau", a-t-il conclu.

Romain Bonte