Darius Adams, Orléans, Nancy
Le nouveau meneur de Nancy Darius Adams sous le maillot d'Orléans en 2013 | PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE

Transfert: Darius Adams à Nancy

Publié le , modifié le

Le Sluc Nancy poursuit son recrutement estival. Après l'ailier-fort bosnien Damir Krupalija, le meneur-arrière américain Vaughn Duggins et le jeune arrière-ailier français Valentin Bigotte, le club lorrain s'est attaché les services du meneur américain Darius Adams. Meilleur marqueur du championnat allemand, l'ancien pensionnaire de l'université d'Indianapolis âgé de 25 ans est une bonne pioche.

Le Sluc Nancy continue de se renforcer en vue de la saison prochaine. Attrayant en raison de son retour sur la scène européenne, le club lorrain a réalisé un joli coup en décrochant la signature du meilleur marqueur du championnat allemand. Formé à l'université d'Indianapolis, le petit meneur de jeu Darius Adams, 1,86 m sous la toise, a mis la Bundesliga dans sa poche. "Darius est un meneur de jeu qui, dans chaque championnat ou il a évolué , a été meilleur marqueur, éclaire le coach Alain Weisz sur le site officiel nancéien. Le dernier en date, le championnat Allemand qui est une référence (18 pts à 46%, 4 passes décisives, 4,1 rebonds et 1,9 interception pour 16,4 d’évaluation de moyenne)." Non drafté en NBA, l'Américain s'est d'abord dirigé vers le Venezuela, où il a fait du dégât (18,9 pts de moyenne).

Il y a deux ans, il traverse l'Atlantique pour élire domicile en Ukraine. En une saison, il met tout le monde d'accord (19.3 pts de moyenne). D'ailleurs, Orléans le recrute pour une pige express de quatre matches au début de l'année 2013 (6,5 pts et 2,3 pd de moyenne). Malgré des stats honorables, le natif de Decatur n'est pas conservé et prend la direction de Eisbären Bremerhaven en Allemagne. Dominateur outre-Rhin, Adams revient en France. Pour s'y installer cette fois. "C’est un meneur complet aussi bien passeur que scoreur, capable en défense d’être très habile pour voler des balles", s'enthousiasme Weisz. Demi-finaliste de ProA l'an dernier, Nancy veut voir plus grand. 

Jerome Carrere