Parker
Tony Parker, nouveau propriétaire de l'ASVEL, devant les médias ce matin. | AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Tony Parker à l'ASVEL (officiel)

Publié le , modifié le

Tony Parker est officiellement devenu ce matin le nouveau président de l'ASVEL. Quadruple champion NBA avec les San Antonio Spurs, le meneur de jeu tricolore est apparu serein et décidé lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce matin du côté de la banlieue lyonnaise. Face aux médias, il s'est montré prudent quant aux objectifs du club la saison prochaine, avec un seul mot d'ordre : la patience.

Trois mois après l'annonce du rachat du club, Tony Parker s'est dit prêt à "continuer l'aventure", avec pour objectif "d'aller le plus haut possible". Après avoir mis en avant son "sens du management", le meneur des Spurs a évoqué "un projet qui lui tient à coeur", sans toutefois s'étendre sur ses objectifs à long terme. S'il se dit prêt à "amener sa vision", la patience est restée le maître-mot de cette première apparition officielle devant les médias, en tant que nouveau président du club.

Il a également présenté le tandem qui dirigera l'ASVEL la saison prochaine. Gaëtan Müller, champion d'Europe junior en 2000 avec TP et reconverti dans le marketing sportif, occupera le poste de président délégué. Pierre Vincent se voit pour sa part élevé au rang de manager général pour les trois prochaines saisons. Au-delà du plaisir procuré de "travailler avec un ami", cette promotion entre dans la logique de Parker, qui tente de s'inscrire dans la continuité de ce qui a pu être fait avant lui. Il a également annoncé que Michael Finley et Corey Maggette, ses anciens coéquipiers aux Spurs, avaient décidé d'investir avec lui dans le capital du club. 

En recherche de stabilité, l'ASVEL s'est efforcée de prolonger ses jeunes talents tout en réussissant quelques coups sur le marché des transferts. Dernière arrivée en date, celle de Taurean Green (27 ans, 1,83m), en provenance du champion de France en titre, le CSP Limoges. Le meneur de jeu s'est engagé pour deux saisons avec le club villeurbannais. Ce dernier est encore à la recherche d'un ailier et d'un intérieur pour compléter son effectif, avant la reprise programmée le 13 août prochain.

Concernant une possible fin de carrière sur les parquets de Pro A, la star française a été sans équivoque. "J'aimerais bien terminer ici, mais j'ai encore beaucoup de choses à faire en NBA", a déclaré l'intéressé. Derrière "ce petit rêve dans le coin de la tête", Tony Parker a clairement affiché sa volonté de rendre les gens "fier du club de l'ASVEL et du basket français". Il est néanmoins apparu réservé quant au projet d'une nouvelle salle du côté du Rhône. Entre patience et ambition, Parker s'est montré confiant pour la suite. "On a de belles années à venir", s'est-il même exclamé. Premier objectif pour la saison prochaine: se qualifier pour les play-offs. On a hâte de voir ça.

Thomas Moulin @Thomas_Moulin

Championnat de France de basket - Jeep Elite