Alexis Ajinça au duel avec Claude Marquis
Alexis Ajinça (Strasbourg) au duel avec Claude Marquis (Nancy) | Patrice Saucourt/MAXPPP

Strasbourg retrouve la tête à Nancy

Publié le , modifié le

Strasbourg est revenu à hauteur de Gravelines au sommet de la Pro A, en s'imposant à Nancy à l'occasion du match de clôture de la 19e journée (74-73). La SIG enchaîne une 9e victoire consécutive, le SLUC un 4e revers d'affilée.

Strasbourg est bien le roi à l'Est. Vainqueurs du match aller, les hommes de Vincent Collet sont à nouveau venus à bout de Nancy dans le derby entre Alsaciens et Lorrains. Avec ce succès, la SIG rejoint Gravelines tout en haut de la Pro A, alors que le SLUC se rapproche dangereusement de la zone de relégation. La formation de Jean-Luc Monschau n'a qu'une victoire d'avance sur Poitiers, 13e. Pourtant, le coup n'est pas passé loin pour le champion de France 2011, bien décidé à dicter sa loi dans son antre de Jean-Weille. Renforcé par les retours de Jamal Shuler et John Linehan, Nancy a finalement craqué dans les derniers instants (74-73). Malgré leur domination sans partage aux rebonds (40 dont 20 offensifs à 29), les Couguars ont une fois de plus failli dans l'exercice des lancers-francs (16/26), dont ils détiennent le pire pourcentage d'adresse dans le championnat (64,8 %). 

Sommerville, Shuler et Marquis portent Nancy

Le match avait bien débuté pour les locaux. Les deux équipes se sont appuyés sur leur secteur intérieur. A ce petit jeu-là, Claude Marquis et Marcellus Sommerville (7 points chacun dans le premier quart-temps) se sont montrés les plus forts. Les visiteurs gâchaient eux de nombreuses munitions en manquant des paniers faciles, ce qui avait le don d'énerver leur coach Vincent Collet. L'apport d'Hervé Touré en sortie de banc (6 pts en 57 secondes) a permis aux Nancéiens de conserver leur avantage en début de second quart. Avant qu'Alexis Ajinça ne décide de reprendre le contrôle de la peinture et des opérations. L'intérieur français a enchaîné tirs à mi-distance et petit move près du cercle conclu main gauche pour ramener les siens au score, puis leur donner l'avantage  (33-35, 17e). Le SLUC a multiplié les fautes, permettant à Fitch de faire gonfler l'écart pour encaisser un 16-4 en 4 minutes (39-33, 18e).

Le retour aux vestiaires a remis les Lorrains sur la bonne voie. Une défense plus agressive et un Marquis de retour aux affaires (14 pts, 6 rebonds) ont permis aux locaux de revenir dans le match (45-45, 24e). Les rebonds offensifs (meilleure équipe de Pro A dans l'exercice avec plus de 12 prises par match) et les deuxièmes chances qui vont avec se sont multipliés pour Nancy alors que Strasbourg a sombré dans une forme de léthargie. Jamal Shuler (17 points) a même offert la tête à son équipe d'un tir longue distance (54-52, 27e). Le réveil de Sommerville (18 pts, 13 rbds) a laissé croire au succès nancéien (66-62, 35e). Mais Louis Campbell a répondu à l'ailier américain par deux missiles bonifiés pour relancer le suspense (68-68, 36e). Sans oublier un Alexis Ajinça (23 pts, 5 bds) plus clutch que nature.

Ajinça et Campbell valident la victoire strasbougeoise

Tout juste élu 2e meilleur joueur du mois de janvier, l'ancien NBAer a enchaîné une passe décisive dans le dos pour Greer, un tir en crochet superbe sur la tête de Marquis et un contre sur Diabaté à 35 secondes de la fin pour permettre aux siens de s'imposer dans le money time. De l'autre côté du terrain, Nancy est tombé en panne au plus mauvais des moments, entre la 36e et la 39e minute. Malgré une fin de match brouillone, Campbell (13 pts, 7 passes décisives) a validé le succès de la SIG sur la ligne de réparation. Le co-leader du championnat est prêt pour la Leaders Cup qui débute ce vendredi. 

Jerome Carrere